E-banking : proposer des services adaptés au mobile

Par 17 mai 2010
Mots-clés : Smart city

Les services bancaires sont plébiscités sur Internet, et les établissements financiers gagnent du coup à développer des plates-formes en ligne. En veillant à rendre celles-ci accessibles depuis un ordiphone.

Les clients des institutions financières américaines sont de plus en plus nombreux à utiliser les services en ligne que celles-ci mettent à leur disposition, souligne une étude du cabinet de recherche comScore. Ainsi, près des deux tiers des Américains utilisent désormais des services de paiement sur Internet - une augmentation de 20 points par rapport à l'année précédente. "Alors que les conditions économiques commencent à s'améliorer, il est essentiel pour les établissements bancaires de veiller à satisfaire pleinement leurs clients", affirme Marc Trudeau, responsable de l'étude. "Celles qui parviendront à le faire seront en meilleure position pour saisir les opportunités économiques qui s'offriront", précise-t-il. Et l'un des enjeux est de parvenir à développer ces services sur des plates-formes accessibles depuis un téléphone mobile, et singulièrement depuis un ordiphone.
Proposer des plates-formes accessibles depuis tous types de mobiles
Plusieurs banques proposent des sites adaptés, comme BNP Paribas - maison mère de L'Atelier - dont la plate-forme Bnpparibas.net est désormais accessible depuis un appareil fonctionnant sur Android. Les clients pouvant consulter leur compte depuis leur mobile, effectuer des virements, mais également trouver une agence à proximité par exemple. "De plus en plus de constructeurs proposent des modèles avec l'OS Android, et de plus en plus de professionnels développent du coup des plates-formes pour ce système", confirme à L'Atelier Mory Doukouré, gérant de la société Soreha, spécialisée dans le développement d'applications mobiles. "Le marché mûrit, et cela devient véritablement intéressant de proposer des adaptations pour cet OS en particulier", poursuit-il.
Le modèle des applications gagnerait à se développer
Si les établissements bancaires mettent à disposition de leurs clients des plates-formes adaptées, accessibles depuis un téléphone portable, le modèle des applications mobiles gagnerait également à se développer. Reste la question de la sécurité : "le problème n'est pas tant au niveau de la sécurité des applications en elles-mêmes", explique le spécialiste. "Il est tout à fait possible de faire une application parfaitement sécurisée, notamment sur Android", poursuit-il. En précisant simplement qu'il faut veiller à ce que l'application soit bien développée par son établissement bancaire. "Si l'utilisateur fait preuve d'un minimum de prudence, il n'y a aucun problème", conclut-il.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas