E-commerce : des Français peu convaincus par le paiement en ligne

Par 16 mars 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

Internet avance, avance... mais les Français demeurent à la traîne du commerce en ligne. C'est ce que révèle une étude de la Commission européenne, qui place la France à la dixième place du...

Internet avance, avance… mais les Français demeurent à la traîne du commerce en ligne. C’est ce que révèle une étude de la Commission européenne, qui place la France à la dixième place du classement des quinze membres de l’Union. Avec 12 % d’individus ayant déjà acheté sur le net, la France se positionne en deçà de la moyenne européenne, établie à 16 %.

En tête du classement, l’on retrouve, sans surprise, la Suède (37 %), le Danemark (36 %) et les Pays-Bas (31 %), et au nombre des mauvais élèves, la Belgique (12 % également), l’Espagne (9 %), l’Italie (7 %), le Portugal (4 %) et la Grèce (3 %).

Qu’est-ce qui freine ainsi les Français ? Le fait qu’ils n’aient pas accès à Internet, tout d’abord (en effet, c’est une bonne raison). Ils sont 66 % à citer cet obstacle : c’est la plus forte proportion, tous pays de l’Union confondus, la moyenne s’établissant à 57 %. Ensuite, tout est affaire de confiance en Internet : les Français sont 31% à ne pas en accorder du tout au médium.

Et ce qui leur fait le plus peur reste la sécurité des paiements en ligne, au nombre des préoccupations listées par la Commission européenne : fiabilité de l’information, qualité de la livraison et respect des droits des consommateurs. Avec 89 % d’individus n’achetant pas en ligne qui doutent de moyens de paiement, la France est championne de l’Union ! Un taux important, qui s’expliquerait par le conditionnement des Français quant à l’utilisation de la carte à puce et de son code confidentiel. Dans les autres pays d’Europe, la faible adoption de ce système de paiement faciliterait le passage à l’achat sur Internet.

(Atelier groupe BNP Paribas –16/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas