E-commerce : la personnalisation dans les applications est une urgence !

Par 05 octobre 2015
Les e-commerçants ne personnalisent pas le contenu de ses applications

Parmi le Top 50 des e-commerçants français, aucuns n'utilisent de personnalisation de contenu dans leurs applications mobiles. Un constat qui pousse les acteurs du secteur à devoir mieux intégrer les nouvelles techniques de marketing.

Dans son étude, Teradata, spécialiste de l'analyse Big Data et des applications marketing, s'est interrogé sur le comportement des e-commerçants à travers le marché français des applications mobiles. La tendance est donc à "l'urgence" puisque la plupart ne profite pas du dynamisme et du succès de ce canal mobile. En effet, 62% des marques possèdent une application mais seulement 29% envoient des notifications push à ses utilisateurs. L'étude met également en avant qu'aucune d'entre elles n'envoie de push en cas d'abandon de panier.

Aucune personnalisation du contenu

"Les distributeurs n'ont pas pris la mesure de ce lien direct." souligne Yaël Kochman, responsable des contenus stratégiques de Teradata Applications Mobile. En effet, aucun e-commerçant ne personnalise ses offres ou le contenu de ses applications. De plus, seulement 19,4% d’entre eux utilisent un centre de préférences push, 22.6% demandent à accéder à la géolocalisation de leurs clients et 16.7% proposent de se connecter via Facebook. “Développer une application mobile pour attirer le consommateur représente un risque financier mais les enseignes ne se sont pas encore adaptées à ce marché." relève Yaël Kochman. D’après le guide 2015 Mobile 500, les 500 sociétés qui ont adopté une approche centrée sur le canal mobile pour la vente aux clients ont vu leurs ventes en ligne augmenter de 80% en 2014. 42% de ces ventes découlent d’applications.  

La France est distancée

62% des meilleurs magasins français en ligne possèdent des applications mobiles. Un chiffre qui les place tout de même derrière des pays leaders du marketing comme le Royaume-Uni (96% des principaux e-commerçants disposent d'une application) ou l'Allemagne. "Les marques françaises doivent désormais placer le canal mobile au cœur de leur stratégie digitale, pour ainsi renforcer leur liens avec leurs clients" affirme Thierry Teisseire, directeur de Teradata Marketing Applications pour la France et l’Europe de l’Ouest.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas