Le e-commerce profite aux ventes du commerce de détail

Par 26 juin 2013 Laisser un commentaire
 Le e-commerce profite aux ventes du commerce de détail

Le e-commerce et le partenariat avec les marques seraient les deux moyens de favoriser les ventes du commerce de détail.

Selon l'étude 2013 Retailer eCommerce Study, les ventes du commerce de détail auraient nettement progressé entre l'année 2012 et 2013 pour un commerçant sur deux, avec une croissance du taux de vente par les moyens numériques de 31% et de 47% pour le plan physique. Ces ventes seraient à la fois poussées par le e-commerce, dont l'approche cross-canal bénéficierait aux commerces de détail, et par un meilleur partenariat avec les marques, renforcé par l'utilisation des technologies de communication numérique. Cette progression notée par Shopatron dans son étude se fait ainsi l'écho de Colliers International qui, en février 2013, indiquait déjà l'apport mélioratif du cross-canal à la vente de détail. Ainsi, 531 des 900 répondants de l'étude affirment vendre par le canal numérique, et ces ventes représenteraient plus de 50% de leur chiffre d'affaire pour 18% d'entre eux.

Un partenariat avec les marques profitable

Une collaboration poussée avec les marques pourrait nettement bénéficier aux commerces de détail car 57% de ceux qui entrent en partenariat augmenteraient leurs ventes. Ils seraient aussi 65% à vouloir devenir des points de livraison pour les marques, afin que les clients viennent récupérer leurs achats au sein de leur boutique, et cela les mèneraient pour 450 d'entre eux à augmenter leurs achats chez leur marque partenaire de 50%. Certains vendeurs physiques (30%) réduiraient toutefois leurs achats à des marques qui vendent directement à leurs clients sans passer par des boutiques, et 12% arrêteraient totalement de leur acheter des produits.

Des atouts constants

De très nombreuses études se sont fait l'écho de l'importance des appareils mobiles sur le marché numérique, et l'étude de Shopatron n'y échappe pas. Selon elle, 58% des utilisateurs de téléphones mobiles les utilisent pour comparer les prix, 38% pour obtenir des informations sur des produits, 22% pour lire les commentaires d'autres internautes et seulement 7% pour scanner des QR codes. Les téléphones mobiles n'aideraient cependant pas les consommateurs dans leur achat pour la plupart d'entre eux, car 38% des vendeurs pensent qu'ils sont seulement 5% ou moins à s'aider de leur téléphone lorsqu'ils achètent un produit, et ils sont même 14% à affirmer que leurs clients n'utilisent pas de téléphones dans leur boutique.

 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas