Le e-commerce progresse en Europe

Par 19 septembre 2002
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Selon les résultats de la troisième vague de l’enquête GfK-Webgauge, réalisée dans six pays européens, les consommateurs européens sont moins optimistes au sujet du développement du e-commerce ...

Selon les résultats de la troisième vague de l’enquête GfK-Webgauge, réalisée dans six pays européens, les consommateurs européens sont moins optimistes au sujet du développement du e-commerce qu’il n’y a six mois. Toutefois, la part des acheteurs en ligne parmi les internautes, ayant commandé au moins une fois au cours des six derniers mois, continue de progresser. Ils sont passés de 27,7 % à l’automne 2001 à 31,4 % au printemps 2002. Ainsi, sur les 167 millions de Français, Belges, Allemands, Hollandais, Espagnols et Anglais, âgés de 16 à 69 ans, 59 millions utilisent Internet pour effectuer des achats privés en ligne. Malgré la crise de la nouvelle économie et du ralentissement global de l’économie, deux européens sur trois pensent que le e-commerce va se développer. Les plus optimistes sont les Français et les Espagnols. Bien que le nombre de sites marchands n’ait augmenté que faiblement, le volume des achats réalisés par les consommateurs en ligne a nettement progressé. Entre l’automne 2001 et le printemps 2002, le montant de ces achats est passé de 4,2 milliards à 11,5 milliards d’euros au total, soit une hausse de 170 %. Néanmoins, l’opinion générale des consommateurs en ligne sur l’évolution de leur propre situation financière est plutôt réservée. Ils sont peu nombreux en Belgique, en France et aux Pays-Bas à prévoir une amélioration de leur situation. Le nombe d’optimistes a légèrement augmenté en Espagne et au Royaume-Uni. Si la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni connaissent une hausse significative de leur volume de ventes sur Internet avec un taux de 75 %, la France affiche, en revanche, un taux plus faible. En six mois, les ventes ont doublé en Belgique et aux Pays-Bas, ont été multipliées par 1,5 en Espagne et triplé en Allemagne et au Royaume-Uni. L’attitude positive des consommateurs en ligne à l’égard du e-commerce s’améliore légèrement en France, reste inchangée en Espagne et au Royaume-Uni et régresse en Allemagne et aux Pays-Bas. Le nombre d’acheteurs en ligne est tombé à près de 22 % en France, alors qu’il a légèrement progressé en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni et fortement augmenté en Allemagne et en Espagne. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 19/09/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas