Des e-communications bien portantes en Europe

Par 30 juin 2008
Mots-clés : Digital Working, Europe

Accès à Internet depuis un PC ou un téléphone, augmentation du haut-débit... L'accès aux télécommunications s'harmonise en Europe. Favorisant la réduction de la fracture numérique. De nombreux clivages perdurent encore.

Les Européens, bientôt des hyper-connectés ? Le taux de pénétration du mobile dans toute l'Union dépasse les 80 %. Près de 60 % des ménages disposent à la fois d'un accès au téléphone fixe et au téléphone portable. A peu près autant possèdent un ordinateur. Dernier chiffre : la moitié profite d'un accès à Internet. Autant de données délivrées par la Commission européenne, et qui montrent, certes, un véritable engouement des populations pour les télécommunications. Mais surtout que les écarts entre anciens et nouveaux pays membres tendent à se réduire. En Bulgarie, par exemple, le taux de pénétration du téléphone portable a augmenté de plus de 10 % en un an.
Généralisation du haut-débit
Côté Internet, ce sont des pays comme la Slovénie, la République Tchèque et Chypre qui ont enregistré une hausse significative du niveau d'accès. Le rapport précise également que "l'accès par une connexion haut-débit devient de plus en plus populaire dans l'UE à vingt-sept". Ce type d'accès est en effet grimpé en flèche de plus de huit points sur un an, concernant désormais près de quatre Européens sur dix. Et, fait intéressant, le mode d'accès qui fait de plus en plus d'émules est l'accès à Internet sans-fil : Wi-Fi, WiMax, mais également via les réseaux de téléphonie mobile.
Vers un accès Internet mobile
Laissant penser, souligne la Commission, "qu'une nouvelle tendance de consommation des services de communications électroniques reposant uniquement sur les technologies sans-fil se dessine". Reste que le clivage n'est pas encore près de disparaître : si les nouveaux pays se mettent massivement aux technologies, des problématiques de coût et de connaissance de la technique freinent encore cette adoption. Un chiffre parle pour lui-même : alors que 60 % des foyers des pays de l'UE15 possèdent un micro-ordinateur chez eux, ils ne sont que 45 % à en profiter dans les NEM12 (nouveaux Etats membres).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas