Up-e crée la première bourse des "jeunes pousses".

Par 05 avril 2000
Mots-clés : Smart city

Créée le 10 mars 2000, dirigée par Olivier Mercoli, Up-e se positionne comme la première véritable bourse virtuelle des jeunes pousses Internet. Sa mission : mettre directement en relation les busin...

Créée le 10 mars 2000, dirigée par Olivier Mercoli, Up-e se positionne
comme la première véritable bourse virtuelle des jeunes pousses Internet.
Sa mission : mettre directement en relation les business angels ou autres
venture capitals souhaitant détecter des futures entreprises ambitieuses
et prometteuses, et les créateurs de jeunes pousses.
Up-e vient de lancer son site accessible à l'adresse http://www.up-e.com.
Il comprend différentes rubriques comme la présentation de projets, des
études de cas et des informations de marché, mais surtout un Espace
Investisseurs et un Espace Créateurs.
Les investisseurs, retenus à partir d'une enquête de probité très
sélective, se voient proposer des projets présélectionnés prometteurs,
classés par thèmes, dont les gains potentiels sont très importants et les
risques financiers limités. La cotisation annuelle est de 250 euros pour
une personne privée et de 3 000 euros pour une personne morale, assortie
d'une capacité d'investissement de 15 000 euros.
Le service d'intermédiation entre investisseurs et créateurs est gratuit
jusqu'à la première levée de fonds. Up-e se rémunère alors en prenant une
participation dans la "jeune pousse", à un taux inférieur à celui du
marché.
Up-e présente aujourd'hui des projets en recherche de capitaux d'amorçage
pour des montants allant de 100 KF à plus de 5 millions de F.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 05/04/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas