E-learning : pour évaluer une formation, le contexte culturel importe

Par 22 juin 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Pour mesurer la qualité d'une formation en ligne, il est nécessaire de la reporter dans son environnement culturel. Les besoins et les attentes ne sont en effet pas les mêmes dans toutes les parties du monde.

"Actuellement, aucun modèle d'évaluation n'est approprié et applicable aux pays en voie de développement", déplore Davoud Massoumi, chercheur à l'université de Gothenburg. "La recherche s'inspire essentiellement des méthodes anglo-saxonnes". Or, pour ce doctorant en formation et apprentissage, la mise en place et l'évaluation des plates-formes de e-learning doivent tenir compte des facteurs culturels. Il a par exemple revu les modèles d'évaluation pour y intégrer des données de cet ordre. On y retrouve, sous sept grands domaines, les facteurs principaux d'une structure qu'il qualifie de "e-qualité". Cette méthode comprend une évaluation concernant les qualités institutionnelles, technologiques, pédagogiques, ou de conception…
Les facteurs principaux d'une structure dite de "e-qualité"
Le modèle indique les relations entre les différents aspects culturels et pédagogiques et illustre la manière dont ils s'impactent les uns les autres. "Il existe des spécificités culturelles d'enseignement à prendre en compte dans les programmes de e-learning" confirme à L'Atelier Yves Leheurteux, responsable des programmes e-learning sur mesure pour la société Demos. "Les pays développés sont plus friands de méthodes d'apprentissage interactif". Alors que dans les pays asiatiques, un enseignement brut et traditionnel est plus apprécié. Pour le chercheur suédois, la qualité d'une structure de e-learning est ainsi liée aux attentes de ses utilisateurs quant à la nature des connaissances enseignées, aux méthodes employées par les instructeurs mais aussi aux choix des technologies employées.
Une méthode utile pour les pays en voie de développement
"En Asie, l'emploi d'un avatar peut être moins bien accueilli par les apprenants", précise par exemple Yves Leheurteux. "La question de la crédibilité d'un professeur apparaissant sous cette forme sera posée par les élèves".Il est donc fondamental d'anticiper ces facteurs avant de vouloir mettre en place une plate-forme dans un pays donné. Reste que pour Yves Leheurteux, un nombre de dénominateurs communs sont à respecter dans la conception de tels programmes comme la pertinence du contenu et sa lisibilité. Une base sur laquelle doivent venir se greffer les facteurs culturels, et non l'inverse.

Haut de page

1 Commentaire

s élèves".Il est donc fondamental d'anticiper ces facteurs avant de vouloir mettre en place une plate-forme dans un pays donné. Reste que pour Yves Leheurteux, un nombre de dénominateurs communs sont à respecter dans la conception de tels programmes comme la pertinence du contenu et sa lisibilité. Une base sur laquelle

Soumis par ed hardy hoodies (non vérifié) - le 24 juin 2010 à 10h37

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas