E-mails publicitaires : des taux d’ouverture et de clic en nette baisse

Par 29 septembre 2004
Mots-clés : Future of Retail

Le fournisseur d’outils marketing DoubleClick a analysé les résultats des e-mails* à vocation publicitaire, au deuxième trimestre 2004. Par rapport à l’étude faite par DoubleCLick un an...

Le fournisseur d'outils marketing DoubleClick a analysé les résultats des e-mails* à vocation publicitaire, au deuxième trimestre 2004. Par rapport à l'étude faite par DoubleClick un an auparavant, il s'avère que les taux d'ouverture (ratio entre le nombre de messages détectés comme ouverts et le nombre de messages délivrés) et de clic (pourcentage d'internautes qui ont cliqué sur le contenu du mail publicitaire pour se rendre sur le site de l'annonceur) sont en baisse.
Les taux d'ouverture au 2ème trimestre 2004 (moyenne de 36,0%) ont perdu 2,8 points par rapport au 2ème trimestre 2003 (38,8%) et 1,6 point par rapport au 2ème trimestre 2002. Les taux de clic ont également baissé, passant de 8,3% à 7,7%.
Les taux d'ouverture par secteur d'activité
  La baisse des taux d'ouverture est particulièrement flagrante dans le secteur du tourisme - avec une baisse de 7,5 points en un an - et sur le segment de l'édition grand public – avec une perte de 5,5 points par rapport à 2003.
  Les meilleurs taux d'ouverture se trouvent dans les catégories des services financiers et produits et services professionnels avec 44,5% et 43,8% respectivement, alors que les catégories services grand public (34,7%), vente au détail et catalogues (33,4%) et édition grand public (30,3%) enregistrent les taux d'ouverture les plus faibles.
Les taux de clic par secteur d'activité
Les taux de clic affichent des résultats très divers selon les secteurs d'activités également, avec d'importantes baisses pour les catégories produits et services professionnels (baisse de 33 %), produits grand public (baisse de 29 %) et édition grand public (baisse de 18,9%). A l'inverse, les taux de clic ont augmenté dans les catégories des services financiers (hausse de 48,3%) et de l'édition professionnelle (hausse de 17,1%).
L'édition grand public enregistre le meilleur taux de clic, avec 9 %, tandis que les produits et services professionnels affichent le taux le plus bas avec 6,2%.
  Les revenus par e-mail distribué
Comparé au chiffre de 0,30 dollar obtenu au deuxième trimestre 2003, le revenu par e-mail distribué au deuxième trimestre 2004 a connu une baisse de 33% pour atteindre 0,20 dollar.
* Les données du deuxième trimestre sont basées sur plusieurs milliards d'e-mails
(Atelier groupe BNP Paribas – 29/09/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas