Les e-readers, pas encore adaptés à la formation ?

Par 04 mai 2011
une pile de livre et un e reader

Pour concevoir une liseuse électronique qui sera un véritable outil pédagogique, il faut d'abord comprendre les usages des étudiants et analyser leurs besoins et leurs manques.

Le livre numérique ne semble pas encore totalement adapté à la formation des étudiants, d'après une étude menée par l'université de Washington. Il en ressort notamment que pour les personnes interrogées, un tel objet ne répond pas à leurs besoins. En effet, le rapport souligne qu'ils ne peuvent pas prendre facilement des notes, regarder des images ou des graphiques. Comme le souligne Alex Thayer, chercheur à l'université, "il n'y a pour l'instant sur le marché aucun e-reader qui répond à la demande des étudiants, et plus généralement des personnes qui suivent une formation".

Plus qu'un outil de lecture

L'objet de ce sondage et du travail des chercheurs est de récolter des informations sur les utilisations, les usages et les besoins des consommateurs afin de concevoir un outil avec de nouvelles caractéristiques. Ce n'est en effet pas un problème d'acceptation puisque dans cette université, déjà près de 40 % des étudiants utilisent le Kindle DX pour les lectures académiques. Pour autant, selon Charlotte Lee, professeur à la faculté, "les liseuses numériques ont d'abord été conçues pour des lectures occasionnelles et de loisirs et ne sont actuellement pas adaptées à une utilisation intensive". En effet, la lecture est une infime partie de l'utilisation possible par les étudiants.

Comprendre le consommateur

En ce qui concerne les usages, l'e-reader est pour l'instant plus susceptible de remplacer le livre papier que l'ordinateur comme outil de lecture. Les chercheurs se sont de plus rendus compte que la lecture se fait encore le plus souvent sans déplacement, c'est-à-dire que presque la moitié des étudiants lisent dans le cadre de leur formation à la maison et pour un quart d'entre eux, directement à l'école. Pour le reste, il s'agit des transports (17%) et des lieux publics (11%). Il faudra donc trouver un outil susceptible de répondre à plus de tâches : lire mais également consulter du contenu interactif et donner la possibilité à l'utilisateur de modifier ou de mettre en exergue du contenu. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas