e-recrutement : où en est-on ?

Par 03 mars 2003
Mots-clés : Smart city

Selon le site de recrutement en ligne Jobpilot.fr, le marché des « Job-Boards » continue sa percée depuis 2000 sur un marché du recrutement global en net recul (chiffre d’affaires en baisse ...

Selon le site de recrutement en ligne Jobpilot.fr, le marché des « Job-Boards » continue sa percée depuis 2000 sur un marché du recrutement global en net recul (chiffre d’affaires en baisse de 40 % entre 2000 et 2002). . Cest le constat que l’on peut faire au regard du chiffre d’affaires de 45 millions d’euros réalisé par les sites emploi en 2002, soit près de 20 % du marché de la publication d’offres d’emploi, contre 13 % en 2000. Le média internet représente aujourd’hui plus de 200 000 offres d’emploi et près de 3 millions de CV déposés. Cet engouement, jamais démenti depuis le lancement des sites emplois s’explique aisément : en effet, leurs services répondent aussi bien aux attentes des internautes qu’à celles des entreprises recherchant des candidats. Pour les entreprises, il s’agit d’utiliser un média en adéquation avec les profils recherchés, jeunes et actifs, tout en véhiculant l’image d’une entreprise dynamique grâce à la réputation de ce support. Actuellement, plus de 75 % des DRH recrutant sur internet utilisent des sites emploi et 60 % consultent des bases de CV en ligne. 84 % des candidats internautes privilégient aujourd’hui l’outil internet pour leur recherche d’emploi, contre 9,5 % pour la presse et 2,1 % pour les cabinets de recrutement. Les services « push » d’annonces, la base de CV et les moteurs de recherche proposés par ces sites de recrutement on line séduisent particulièrement les candidats. Patrick Pedersen, directeur général de jobpilot.fr, conclut « s’il est quelque peu déplacé de se réjouir d’une quelconque augmentation de la fréquention des sites emploi, en partie due au climat économique actuel, force est de constater qu’internet s’est imposé comme un outil incontournable pour la recherche d’emploi et la recherche de candidats ». (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 03.03.2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas