E-santé: la mesure de la performance au service des cliniciens

Par 16 juillet 2014
MediQuire

La plateforme en ligne MediQuire fournit des données analytiques personnalisées aux professionnels de santé pour les aider à cibler et à s’améliorer dans leurs domaines de compétences.

Votée en 2010 et entrée en vigueur en 2013, la loi sur la protection des patients et des soins abordables (Patient Protection and Affordable Care Act) aux Etats-Unis a davantage rendu nécessaire le besoin de suivre les dossiers des patients et des praticiens de manière personnalisée, via notamment le dossier médical personnel (DMP) ou Eletronic Medical Record (EMR). Véritable outil numérique de communication et de prise de décisions, le DMP peut également fournir des informations pour mesurer et améliorer la performance des cliniciens. C’est précisément sur ce volet que se place la startup anglaise MediQuire, membre de la promotion 2014 de l’accélérateur américain Blueprint Health spécialisé dans les nouvelles technologies en santé. Elle propose une plateforme en ligne qui fournit des informations analytiques  sur la performance des professionnels de santé.

Analyser les données pour mesurer la performance

Les informations issues de Medicare (système d’assurance-santé américain),  des standards dans la profession et de leurs pairs sont autant d’outils agrégées sur la plateforme et permettant aux praticiens de contrôler leur performance. Pour améliorer leur pratique et leurs connaissances, les professionnels de la santé regrettent actuellement la difficulté d’optimiser les données récoltées ici et là. Souvent fournies de manière manuelle, elles ne sont pas toujours lisibles ni compréhensibles. "Transformer la donnée en qualité", c’est la motivation de Klaus Koenigshausen, co-fondateur et PDG de MediQuire. Concrètement, la startup aide les structures hospitalières à instaurer des indicateurs de performance clinique et extraire les données issues du DMP du praticien. Ce dernier pourra ainsi accéder à un tableau de bord l’informant (par des notifications) des cinq plus grandes mesures à prendre lui permettant de s’améliorer, et également un tableau comparatif des activités des autres praticiens. Le tableau de bord conseillera par exemple au praticien des mesures du type: utiliser un scanner particulier pour le cerveau, privilégier l’électro-encéphalogramme pour les patients atteints de syncope, avoir recours à la thérapie intra-veineuse en pédiatrie, etc.

Réaliser des économies

Du côté de l’administration, celle-ci pourra suivre la performance de ses cliniciens et voir qui consulte son tableau de bord ou non. Les services hospitaliers pourront donc gérer différents indicateurs de performance de leurs équipes et les mener vers une responsabilisation de leur activité. Selon Klaus Koenigshausen, sa plateforme MediQuire apporterait des bénéfices économiques considérables à hauteur de 10 millions de dollars par an. En effet, le temps passé à gérer manuellement les dossiers et analyses des praticiens et patients coûte beaucoup d’argent à l’administration. L’entreprise propose une licence sous forme d’abonnement à un SaaS (logiciel en tant que service) qui coûterait entre 100 000 à 200 000 dollars pour un hôpital. Aujourd’hui, MediQuire cible aussi bien les groupements de professionnels de santé que les hôpitaux des Etats-Unis. Leur premier client est l’organisation Providence, un large système de santé constitué de 27 hôpitaux et plus de 3 000 praticiens.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas