Ebay centre ses magasins éphémères sur l'expérience mobile

Par 18 décembre 2012
eBay

Le pure player a ouvert à Londres puis à Berlin deux boutiques dans lesquelles il était possible d'acheter avec son smartphone, mais aussi de se faire conseiller et former à la vente.

S'il semble plutôt entendu, cross canal oblige, que le commerce est en plein bouleversement, son apparence future est loin d'être encore fixée. Ce qui laisse présager de nombreux scénarios. Parmi les initiatives, on peut citer celles des magasins traditionnels qui facilitent en leur sein l'accès à d'autres canaux, comme Carrefour, ou comme Mattel et Walmart, ou qui décident de n'être présents qu'à travers des murs de produits, comme les marques exposées par PickBe en Espagne. On peut également évoquer la multiplication de magasins éphémères, dans la mouvance de Kaviari, qui propose des espaces de vente en fonction de certaines périodes ou événements. A l'inverse, de plus en plus de pure players se lancent dans le "brick and mortar", comme Pixmania. A la croisée de ces initiatives, eBay, de son côté, a décidé de tenter le pop-up store (ou magasin éphémère), dédié au conseil, à la formation à la vente, et à la présentation de nouveautés, mais dans lequel les achats se font de manière "virtuelle", c'est-à-dire depuis son mobile.

Sensibiliser les acteurs du m-commerce

Un premier a été ouvert fin novembre à Londres, à Covent Garden, du 30 novembre au 2 décembre. Un deuxième à Berlin, dans le quartier de Mitte, du 6 au 16 décembre. Les deux villes étant les capitales des deux plus gros marchés d'eBay en Europe. Pour chaque échoppe, le but était de sensibiliser aussi bien les particuliers que les professionnels, en proposant une expérience de shopping simple, tout en se focalisant sur le développement des nouvelles technologies passerelle pour acheter et vendre. Ainsi, les "stores" affichent des QR Codes à côté des 150 produits présentés. Grâce à leur téléphone, les consommateurs peuvent facilement les acheter et retrouver les emplettes directement livrées à leur domicile. "Le but était de se recentrer sur le rapport entre l'acheteur et le vendeur, car le constat est que l'expérience d'achat et de vente a changé avec l'évolution du commerce", explique à L'Atelier Nathalie Touzain, Directrice de la communication eBay France.

Des initiatives régulières

"Le parcours du consommateur peut être riche et hétéroclite", ajoute t-elle. Et de rappeler que l'émergence du mobile a changé la donne pour le consommateur comme pour les pure players, qui ont tout intérêt à recentrer leur stratégie sur le mobile. "Par exemple eBay a enregistré un achat par seconde fait grâce à un Smartphone", poursuit-elle. L'initiative de lancer des commerces éphémères a t-elle pour but de se répéter ?"Le concept  a des chances de revoir le jour pour les fêtes de Noël prochain", poursuit Nathalie Touzain, qui part contre n'évoque pas de lancement de commerce en dur pérenne. "Si nous réitérons l'expérience, nous essaierons de garder le fil rouge mais en poussant plus loin les technologies qui seront actuelles", explique-t-elle, avant d'ajouter : "De toute façon dans le monde du e-commerce, la vision est souvent de 6 mois".

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas