Pour échanger, les supporters ont besoin de mobiles, pas de réseau

Par 13 juillet 2009
Mots-clés : Digital Working

Le système de l'université de Glasgow, basé sur le Bluetooth, permettra la communication entre mobiles sans passer par les réseaux de l'opérateur. Le but : échanger gratuitement messages et photos en temps réel pendant un match.

La communication entre téléphones portables sans passer par un réseau est généralement réservée aux applications d'urgence ou de jeux multi-joueurs. L'université de Glasgow* l'étend au monde du sport, et plus particulièrement à celui des supporters : l'équipe en charge du projet travaille sur un système basé sur le Bluetooth qui permettra d'échanger des fichiers d’un portable à l’autre. Même si les personnes se trouvent à distance importante et dans des lieux bondés comme dans un stade. Et ce, sans passer par les réseaux des opérateurs. Et donc sans payer le coût de SMS ou de connexion Internet. "Notre but est de permettre aux supporters de partager des informations en temps réel et de construire une banque d’images unique de la journée".
Une connexion gratuite
Voilà ce qu'explique Matthew Chalmers, responsable du projet. Les supporters pourront ainsi échanger des messages instantanés, photos et vidéos avec des amis qui se trouvent à l’autre bout du stade. Le programme permettra à l’utilisateur de se relier à sept personnes à la fois. Autre chose : il sera possible d’envoyer des fichiers directement sur Facebook. Pour y parvenir, les chercheurs ont développé plusieurs programmes informatiques qui optimisent les technologies de communication à courte portée. Certaines difficultés se posent encore : dans des endroits bondés, il reste ainsi difficile d'obtenir le message en temps réel.
Les situations d’urgence
Celui-ci arrive souvent en retard et brouillé. Selon l'équipe, il manque ainsi encore une à deux années de travail avant de rendre le système complètement opérationnel et fiable. Mais le jeu en vaut la chandelle : il permettra de développer les réseaux ad hoc dans des conditions d’utilisation réelles. Il pourra du coup être exploité dans des endroits qui ne disposent pas de réseaux mobiles ou lors d'une catastrophe naturelle. D'autres initiatives existent, qui exploitent les réseaux sans-fil pour interconnecter les combinés. Miraveo, par exemple, utilise le Wi-Fi pour relier l'ensemble des appareils qui disposent d'une connexion : téléphones, PC portables…
* grâce à une subvention de l'Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas