Les échanges de fichiers ont doublé : 10 pétaoctets de données transitent chaque jour

Par 15 juillet 2004
Mots-clés : Smart city

L’industrie du disque et les associations de défense des artistes (la RIAA notamment) ont eu beau s’échiner cette année passée à annoncer que le téléchargement illégal sur Internet était en nette...

L’industrie du disque et les associations de défense des artistes (la RIAA notamment) ont eu beau s’échiner cette année passée à annoncer que le téléchargement illégal sur Internet était en nette baisse, les chiffres publiés aujourd’hui viennent contrecarrer franchement leurs dires. Débits plus importants, connexions plus rapides, nouveaux formats de compression : des facteurs qui ont clairement contribué à l’évolution du volume téléchargé par les internautes, qui a doublé en l’espace d’une année. Tous les types de fichiers sont concernés : musiques, films, logiciels, images, jeux… Selon la société britannique CacheLogic*, à laquelle nous devons ces observations, ce sont chaque jour quelque 10 pétaoctets (ou 10 millions de gigaoctets, l’équivalent de 20 millions de CD-roms) qui sont échangés gratuitement sur Internet ! Un trafic qui coûterait chaque année 10 millions de dollars aux fournisseurs d’accès Internet en maintenance et en occupation de la bande passante. Toujours selon CacheLogic, la tendance 2004 est clairement au téléchargement de vidéos. C’est précisément ce que mettait en évidence l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) dans un récent rapport concluant au recul du taux de fichiers musicaux téléchargés, par rapport à la totalité des téléchargements effectués sur le web (voir notre article du 12.07.2004). Contournant les actions de l’industrie musicale et filmique, les internautes ont simplement changé leurs habitudes. Ils téléchargent moins sur des réseaux comme Kazaa, particulièrement victime de l’ire des majors, pour s’habituer à d’autres systèmes comme eDonkey ou BitTorrent. * CacheLogic a estimé l’ensemble de ces données en étudiant le trafic journalier de ses clients, les FAI auxquelles la société propose des solutions d’optimisation de leur bande passante. (Atelier groupe BNP Paribas – 15/07/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas