Echo met au point l'un des premiers moteurs de recherche francophone pour Internet.

Par 10 mars 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

La société Echo, créée en 1996 a Sophia-Antipolis entend bien concurrencer les américains dominant le marché comme AltaVista, Lycos, Infoseek. En avril 1997, France Télécom prend 10 % du capital ...

La société Echo, créée en 1996 a Sophia-Antipolis entend bien concurrencer
les américains dominant le marché comme AltaVista, Lycos, Infoseek.
En avril 1997, France Télécom prend 10 % du capital d'Echo et acquiert la
licence exclusive d'exploitation du moteur francophone qui prend alors le
nom de "pagesweb.com".
France Télécom porte sa participation à 34 % en juillet 1998 et obtient le
droit exclusif d'exploiter le moteur sur le marché mondial. Echo est
également chargée de mettre en ligne les nouveaux services de l'opérateur
public sur le serveur http://www.voila.fr.
France Télécom assure actuellement près de 90 % du chiffre d'affaires
d'Echo (1,5 million de F en 1997, 9,5 millions en 1998, au moins 15
millions pour 1999).
Souhaitant s'attaquer à de nouveaux créneaux, le président d'Echo, Michel
Bisac espère imposer son produit dans plusieurs domaines : comme moteur de
recherche pour Intranet, comme instrument de mesure d'audience, comme un
produit de courrier électronique, comme forum de discussion ...
Son objectif est de faire tomber cette année à 50 % le chiffre d'affaires
réalisé avec France Télécom.
(Le Figaro - 10/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas