Economie d’énergie : rationner la consommation plutôt que de réduire ?

Par 25 septembre 2013
SmartGrid

L'initiative européenne présente une nouvelle approche de la gestion des réseaux électriques en rapprochant fournisseur et consommateur pour maximiser l'efficacité de la production énergétique.

"Pour un fournisseur d'électricité le scénario idéal est de produire juste assez de courant pour répondre à la demande." C'est de ce constat, relevé par le Dr Leire Bastida, que sont partis les équipes de chercheurs de l'ENERSIP pour repenser la vision du réseau électrique. Plutôt que de se contenter d'un échange unilatéral, du fournisseur au consommateur, cette initiative SmartGrid entend mettre en place une communication virtuelle entre fournisseur et appareils électriques afin de moduler au mieux la consommation électrique. Et pour cela, au lieu de viser à changer la culture de consommation en poussant le consommateur à réduire son utilisation des appareils électriques, celle-ci devrait permettre aux utilisateurs de connaître, en temps réel, leur niveau de consommation électrique, afin qu'ils puissent rationaliser leur schéma de consommation électrique.

 

Changer les habitudes de consommation

 

Et pour les fournisseurs, cette technologie d'échange d'information permettrait une nette réduction du gaspillage électrique, plutôt que de prédire plus ou moins pertinemment le besoin électrique d'une population, cette initiative autorise une production au plus près de la demande. Grâce à des prises intelligentes, il s'agirait de transmettre en temps réel les fluctuations de consommation auprès d'un système centralisé qui serait à même, à son tour de moduler l'électricité produite par le fournisseur. La plate-forme ENERSIP devrait ensuite pouvoir proposer des conseils personnalisés directement à l'utilisateur sur la gestion de sa facture électrique. Dr Bastida, coordinatrice du projet au sein de l'ENERSIP, soutient que l'information est la clé de la rationalité énergétique : "Nous croyons que les gens feront les choix durables et prendront part au processus d'optimisation si nous leur donnons les informations et nous les aidons à prendre leurs décisions."

 

Un projet remarqué

 

La technologie SmartGrid est déjà très sérieusement prise en considération par les acteurs de la chaîne énergétique, aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis, particulièrement dans un contexte économique qui pousse les utilisateurs à rationaliser au maximum les coûts les plus élémentaires comme peuvent l'être ceux de l'électricité. Les tests effectués ont déjà montré la viabilité du projet qui théoriquement devrait permettre une économie énergétique de près de 30%. C'est aussi auprès des utilisateurs, grâce à l'échange bilatéral d'information, une réduction d'environ 10% qui est attendue, non seulement des émissions de CO² dans l'Union Européenne mais plus largement de la consommation énergétique des ménages. Les algorithmes d'optimisation développés par l'ENERSIP, convoités par le secteur privé pour maximiser leur efficacité, devrait permettre étape par étape, de faire évoluer la relation fournisseur - consommateur. Dr Bastida le rappelle, "Nous ne pouvons faire d'économies d'énergie que si les gens changent leur comportement, et des systèmes comme ENERSIP peuvent commencer à faire la différence".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas