Les écrivains publient désormais sur mobile

Par 28 juillet 2008 1 commentaire

En Afrique du sud, les utilisateurs de portables peuvent lire de la littérature sur leurs téléphones. Ils reçoivent quotidiennement les épisodes d'une nouvelle qu'ils ont sélectionnée par SMS.

Le langage SMS ne fait pas nécessairement mauvais ménage avec les belles-lettres. Une initiative lancée par Mobfest en fournit la preuve. La plate-forme sud-africaine de contenu mobile a lancé un projet intitulé "Novel Idea" qui consiste à diffuser par texto des nouvelles créées spécialement à cet effet. Pour mener ce projet à bien, Mobfest a sollicité les talents de dix doctorants en littérature ayant participé à l'atelier d'écriture de l'Université de Cape Town. Il a été demandé à chacun de rédiger une nouvelle en vingt-huit épisodes ne dépassant pas mille caractères chacun. Depuis le 7 juillet, un "textisode" est envoyé quotidiennement aux lecteurs qui peuvent ainsi le lire sur leur écran de téléphone portable.
Un concours de littérature mobile
Pour souscrire à ce service, les utilisateurs de mobile n'ont qu'à envoyer le mot "NOVEL" à un numéro de téléphone. Ils sont alors redirigés vers un site WAP sur lequel ils peuvent s'inscrire. Ils peuvent également aller directement sur le site de Mobfest pour sélectionner l'une des dix nouvelles dont ils souhaitent recevoir les épisodes. Ils peuvent bien sûr également en sélectionner plusieurs. Un concours a par ailleurs été organisé. Les lecteurs peuvent voter par SMS et choisir l'écrivain et la nouvelle qu'ils ont préférés, participant de la sorte à ce que Mobfest présente comme étant le premier prix littéraire mobile au monde.
Des écrivains célèbres
Tous les auteurs sélectionnés par Mobfest ont déjà été publiés et certains d'entre eux sont déjà célèbres dans le monde littéraire anglophone : c'est notamment le cas de Lauren Beukes, Diane Awebuck, Sarah Lotz et Henrietta Rose-Innes. Le projet "Novel Idea" relève de ce que les américains appellent du "snack-o-tainment", un genre particulièrement populaire au Japon. Outre que les sitcoms pour mobiles y sont très populaires, l'opérateur NTT DoCoMo y a lancé Maho i-Land, une plate-forme de littérature mobile qui possède six millions de membres et héberge plus d'un million de nouvelles.

Haut de page

1 Commentaire

Je viens de découvrir tardivement votre article très interessant. mais aujourd'hui, avec l'Iphone (version 1) ou n'importe quel smartphone il est pssible de lire des texte (pièce jointes en format world ou pdf).
Je tiens à votre disposition et pour expérience une nouvelle qui a été primée au concours du Dauphiné Libéré,il y a 2 ans...La lecture n'est pas aussi "aisée" (caractères patits) que sur un ebook reader, mais cela se lit parfaitement.
Reste à savoir si l'on veut se faire plaisir ou ganger de l'argent ?
Amicalement.

Soumis par Fechino (non vérifié) - le 21 octobre 2008 à 16h38

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas