Une tablette connectée spécialement conçue pour l'éducation

Par 03 avril 2013
children in a classroom with a tablet device

La tablette open-source d’Amplify est designée spécifiquement pour les classes de l’enseignement primaire et secondaire. Elle a pour ambition d’unifier l’expérience des étudiants dans la salle de classe, grâce à la connectivité.

 

En quittant son poste, l’ancien Chancelier des écoles de New York, a déclaré, au sujet de l’enseignement public : “Si nous ne voyons pas un changement technologique radical, nous n'allons pas pouvoir faire avancer ce pays," et "d’autre part, le secteur privé devrait devenir beaucoup, beaucoup plus impliqué." Joel Klein, désormais CEO d’Amplify, branche « Education » du groupe média américain News Corporation, a annoncé à la grande conférence SXSW la sortie de la tablette Amplify, un outil spécialement conçu pour « amplifier » la salle de classe. Longue 10 pouces, compatible avec Android, elle est équipée des programmes éducatifs développés par Amplify, de logiciels et d’applications éducatives, et a été conçue pour répondre aux besoins des enseignants et de leurs élèves dans un monde de plus en plus connecté. En plus des tablettes et des programmes d'études, Amplify devrait fournir aux écoles des infrastructures pour stocker les données des élèves.

Des outils pour les élèves comme les enseignants

Si beaucoup d’applications éducatives cherchent à accompagner l’élève avant ou après la classe, Amplify constitue au contraire un support pendant le cours, dans la lignée du «blended learning», un modèle qui allie technologie et enseignement traditionnel. La tablette propose deux interfaces distinctes mais connectées : une pour élèves, une pour enseignants. L’interface élèves leur permet de naviguer entre leçons et exercices, d’accéder au web ou à des plateformes de cours en ligne comme Khan Academy, et de compléter leurs exercices à leur rythme. Les enseignants, eux, disposent d’une palette d’outils pour organiser leurs leçons, contrôler les tablettes des élèves, et rythmer le cours. Ils peuvent par exemple bloquer ou débloquer l’accès à certaines applications, au fil du déroulement du cours, ou suivre la progression des élèves en leur faisant passer des mini-quizz à la fin d’une leçon. L’enseignant peut voir en temps réel qui a besoin d’aide, quels aspects du cours ont été mal compris, et adapter ainsi leur enseignement.

Un point de départ pour gommer les inégalités ?

Amplify estime que l’intérêt de cette tablette dépasse le simple cadre de la salle de classe. Premièrement, son adoption peut contribuer à unifier l’expérience des élèves et enseignants à l’échelle d’un établissement scolaire, voire d’un district entier. Mais surtout, cela pourrait gommer les disparités et inégalités d’accès à la technologie qui existent d’un établissement à l’autre. Amplify estime que beaucoup d’écoles auront notamment la possibilité de demander des bourses gouvernementales pour équiper tous leurs élèves, et leur donner accès à la même plateforme, par ailleurs peu coûteuse (299 dollars) comparée à certaines tablettes concurrentes, à commencer par l’iPad. Bien que séduisant, le nouveau produit Amplify pénètre un marché qui est convoité par de nombreux concurrents parmi lesquels Amazon, qui se tient en embuscade.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas