Éducation : les technologies renforcent-elles l'importance de l'humain ?

Par 31 août 2015 2 commentaires
Les technologies renforcent-elles les liens humains dans l'éducation ?

Loin de s’opposer à l’humain, les technologies de l’éducation renforceraient les liens entre élèves et professeurs. C’est ce que viennent de conclure des chercheurs canadiens grâce à des données issues de vingt ans de recherche.

Après vingt ans de recherche et des données issues de plus d’un millier de cours universitaires, l’équipe du professeur Borokhovski de l’université de Concordia à Montréal en est désormais certaine : les technologies ne s’opposent pas à la présence humaine, au contraire. Selon les chercheurs, l’apparition des PowerPoints, des outils de réalité virtuelle et autres serious games a permis une meilleure compréhension de la part des élèves qui visualisent beaucoup mieux les messages. Cela étant, le professeur Borokhovski souligne que « les gens ont tendance à croire que les technologies rendent tout de plus en plus facile, alors que c’est souvent le contraire ». Les outils numériques nécessiteraient ainsi un accompagnement humain pour mieux être appréhendés. Les chercheurs pointent également l’importance de l’échange entre pairs pour faire progresser l’apprentissage des élèves et le rôle fondamental de l’université dans la construction des individus.

Reste que ces conclusions sont encore largement débattues par la communauté des spécialistes de l’enseignement. Il y a quelques mois, une chercheuse écossaise prônait une déshumanisation totale de l’apprentissage en ligne avec un robot-professeur. Une voie que semblent suivre plusieurs start-up pour l’enseignement des langues étrangères avec des algorithmes toujours plus poussés supposés remplacer la présence humaine.

 

Haut de page

2 Commentaires

il ya du vrais , mais il ne faut pas non plus ignore l'humain congelé que l'on retrouve dans les algorithmes, et celui qu'il a fallu cuisiner pour construire ces algorithmes.

Peut être que l'humain se réduira dans la massification des MOOC, mais y a t'il encore beaucoup d'humain dans un cours magistral ? même dans un cours à l'éducation nationale, il est assez réduit.

ne vaut t'il pas plus un bon algorithme, qui prend soin de vous, s'intéresse a vos faiblesses, comme un professeurs l'a bien identifié avec une poignée d'élèves chanceux dans son labo ?

ce qui me choque c'est que aujourd'hui, les seules pédagogies un peu correctes sont la maternelle et le monitorat sportif (type UCPA).
le reste c'est de la vidéo avec des algo simpliste appliqués approximativement à la tête du client, et selon l'état psychiatrique de l'interprète, faute de temps et d'énergie.

on pourrait aussi avec l'économie du partage, ce capitalisme du pauvre, à la Hernando De Soto que l'on n'avoue pas, laisser les individus faire une pédagogie un peu plus imprévisibl et innovante...
quitte à ce qu'un algorithme et des ressources de MOCC aide les amateurs, plus frais, à monter le niveau.

Soumis par AlainCo (@alain_co) (non vérifié) - le 31 août 2015 à 20h31

rien de neuf sous le soleil
on peut être bête et méchant (et moche en plus) avec la technologie, ou sans d'ailleurs;
tout passe par l'humain*
ce qui est effrayant, c'est qu'il faille encore en discuter !!!!
mais redescendons sur terre non de non !

Soumis par HIEYTE (non vérifié) - le 21 septembre 2015 à 10h03

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas