Egg présente ses résultats financiers préliminaires

Par 28 février 2003
Mots-clés : Smart city, Europe

Le produit net bancaire du groupe Egg s’établit à 327,3 millions de livres en 2002, contre 189,4 millions de livres en 2001, soit une progression de 73 %. Le résultat avant impôt est une perte ...

Le produit net bancaire du groupe Egg s’établit à 327,3 millions de livres en 2002, contre 189,4 millions de livres en 2001, soit une progression de 73 %. Le résultat avant impôt est une perte de 16,6 millions de livres, contre une perte de 87,8 millions de livres en 2001. La perte après impôts est de 18,8 millions de livres par rapport à une perte de 62,1 millions de livres l’année précédente. Au Royaume-Uni, le produit net bancaire s’élève au 4ème trimestre 2002 à 88,9 millions de livres, en hausse de 12 % par rapport au trimestre précédent. Les charges d’exploitation restent maîtrisées à 36,8 millions de livres, ce qui conduit à un total annuel de 133,5 millions de livres, en hausse de 5 % par rapport à 2001. Au cours de la même période, le nombre de clients a progressé de 35 %. Les économies d’échelle réalisées grâce à l’amélioration des systèmes et des process ont permis de réduire le coût d’exploitation par client de plus de 20 % par rapport à 2001. Les filiales Fundsdirect (filiale à 85 %), MSMS (joint-venture détenue à 50/50 par Egg et Malborough Stirling) et le groupe IfOnline (38 % de participation), ont enregistré au 4ème trimestre un bénéfice de 3,5 millions de livres, grâce au rachat par Prudential de 15 % de Fundsdirect. Sans tenir compte de ce montant, ces sociétés ont enregistré une perte de 4,8 milions de livres en 2002. Des déficits d’exploitation et des charges liées au goodwill d’environ 10 millions de livres sont prévus pour ces trois entités en 2003. L’activité française a enregistré une perte de 46,7 millions de livres en 2002, incluant des dépenses de marketing de 14 millions de livres et de développement de 8,7 millions de livres. Le solde provient des pertes liées à l’activité anciennement Zebank et par les frais liés au lancement de l’activité sous la nouvelle marque. Le groupe est présent en France en tant que Egg depuis novembre 2002. La majorité de la perte a été générée au 4ème trimestre. Le groupe a enregistré en France 69 000 demandes de Carte Egg depuis son lancement en novembre 2002 et accepté 44 000 de ces demandes. A l’issue des procédures de vérification, une carte de crédit sera octroyée à 27 000 d’entre elles. Cela porte le nombre total de clients en France à près de 90 000, comprenant une partie des anciens clients Zebank. D’ici fin 2003, Egg prévoit d’acquérir en France 250 000 à 300 000 clients. Les clients réalisent en moyenne 15 transactions par mois avec leur carte. Le montant total des encours cartes s’élève à 13 millions d’euros fin 2002, soit un encours moyen d’environ 900 euros par carte. L’étape finale de l’acquisition de Zebank sera entamée au 1er semestre 2003. L’entité juridique de Egg SA sera transformée en succursale de Egg Banking plc. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 28/02/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas