Elections européennes : les petits partis prônent le bulletin sur Internet

Par 11 juin 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

Une campagne électorale est souvent ruineuse. Tous les partis, s’ils veulent s’assurer une forte visibilité, n’ont pas d’autre choix que d’investir massivement dans la promotion de leurs...

Une campagne électorale est souvent ruineuse. Tous les partis, s’ils veulent s’assurer une forte visibilité, n’ont pas d’autre choix que d’investir massivement dans la promotion de leurs représentants. Sauf que pour les plus petits partis, chaque poste de dépense est étudié avec soin, et toutes les occasions de réaliser des économies sont les bienvenues.

A l’occasion des prochaines élections européennes, nombre d’entre eux ont appelé les citoyens à télécharger et imprimer leur bulletin de vote sur Internet. C’est le cas par exemple du « Parti fédéraliste », du « Parti des socioprofessionnels », de « l’Alliance royale », du « Parti humaniste », de « Nouvelle solidarité », etc. Pour certains, la justification écologique est assez pratique…

L’impression du bulletin de vote est permise par la législation, qui exige cependant que tout bulletin réponde à certains critères de présentation : il doit présenter le titre de la liste, la circonscription dans laquelle celle-ci se présente, le nom et le prénom des candidats à élire. La présence d’un emblème est autorisée, mais le bulletin doit respecter un format spécifique : pas plus de 14,8 sur 21 centimètres.

Le parti fédéraliste présente sur son site Internet une carte de la France. Un clic sur la région de son choix mène directement au « bulletin électronique » à imprimer et à découper « suivant les pointillés » pour qu’il respecte les exigences de taille précisées par la législation.

(Atelier groupe BNP Paribas - 11/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas