e*message France s’impose comme le leader de la radiomessagerie en

Par 02 octobre 2000

Europe Continentale. Créée en avril 2000 à la suite du rachat de l’activité de radiomessagerie de France Télécom, e*message Wireless Informations Services France, filiale de e*message Wireless Inf...

Europe Continentale.
Créée en avril 2000 à la suite du rachat de l’activité de radiomessagerie
de France Télécom, e*message Wireless Informations Services France,
filiale de e*message Wireless Informations Services GmbH Allemagne,
bénéficie d’une couverture de la population supérieure à 95 % (1 200
émetteurs en France et en Allemagne) et d’un investissement de plus de 10
millions d’euros sur 3 ans dans les réseaux français et allemand.
E*message France est aujourd’hui le fournisseur de services, dans la
transmission de données professionnelles et d’informations grand public,
auprès de 3 800 entreprises, 200 000 professionnels et 1 500 000
particuliers utilisateurs de récepteurs Tatoo.
E*message ne cesse d’enrichir l’offre de services aux particuliers fédérée
autour de la marque Tatoo, tout en renforçant son activité auprès des
professionnels via l’offre de services Expresso et Bip-Biplus.
Sa priorité: fidéliser une clientèle de 1 700 000 entreprises de renom,
PME, mais aussi artisans, particuliers actifs ou retraités, chefs de
famille ou étudiants.
Pour y parvenir, e*message vient de développer de nouvelles
fonctionnalités comme l’envoi de messages via Internet sur les Tatoo pour
les particuliers, et renforce des partenariats avec des sociétés de
diffusion d’informations. Celles-ci utilisent les fréquences d’e*message
en France et en Allemagne pour retransmettre leurs propres données.
A court terme, e*message diffusera des informations dans différents
domaines variés, comme la finance, le trafic autoroutier, la météo, le
sport …
Déjà présent en Allemagne via le rachat de la branche radiomessagerie de
Deutsche Tékelom, e*message affirme son lancement en France tout en
négociant actuellement son lancement dans d’autres pays européens.
200 millions de personnes dans le monde seront équipées fin 2000 d’un
petit récepteur. La radiomessagerie s’est principalement installée aux
Etats-Unis et en Chine (30 % du marché chacun). Le Sud-Est asiatique
connaît aussi une très forte progression. Quelques nouveaux marchés
émergent en Afrique ou au Proche-Orient.
Avec l’apparition de la radiomessagerie sans abonnement, concept lancé par
les Suédois en 1993, le marché d’Europe de l’Ouest explose (Suède,
Norvège, Grande-Bretagne, Allemagne, Irlande, France). Le nombre d’unités
vendues devrait atteindre plus de 10 millions d’ici la fin de l’année.
Avec 29 % du parc, la France arrive en tête devant l’Angleterre,
l’Allemagne et les Pays-Bas. D’ici à la fin de l’année, 4,5 millions de
clients devraient utiliser la radiomessagerie.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 02/10/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas