eMule s'entête et passe au brouillage de protocole

Par 08 septembre 2006
Mots-clés : Future of Retail

Se retirer pour mieux frapper? Alors que la loi DADVSI est au coeur de tous les débats autour du téléchargement, eMule était aux abonnés absents. Le logiciel de P2P se manifeste aujourd'hui en...

Se retirer pour mieux frapper? Alors que la loi DADVSI est au cœur de tous les débats autour du téléchargement, eMule était aux abonnés absents. Le logiciel de P2P se manifeste aujourd'hui en sortant une nouvelle version Bêta. Rien d'extraordinaire? Et pourtant: estampillée 0.47b, celle-ci intègre le brouillage de protocole.
 
Ce camouflage permet de rendre impossible toute identification de données échangées lors des transferts de fichiers. Une option fort utile. En effet, jusqu'à présent, la structure d'eMule, différente des autres, pouvait être facilement identifiée. Ce qui permettait à certains fournisseurs, en particulier Free pour les non dégroupés, d'activer des filtrages au niveau de leur réseau, voire parfois des blocages.
 
En activant cette nouvelle option, conçue à partir de l'outil Protocol Obfuscation, toutes les communications de la célèbre Mule se convertissent en informations aléatoires et l'identification du protocole devient impossible.

 
Ce système de brouillage ne permet pas de se rendre ni anonyme, ni invisible, et ne protège pas d'éventuelles écoutes indiscrètes, malveillantes ou destinées à lutter contre le piratage. Il devient néanmoins plus difficile d'identifier des fichiers eMule; Une protection contre les Majors?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 08/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas