eMusic part à l'assaut de l'Europe : 1.7 million de titres sans DRM

Par 13 septembre 2006

eMusic, le premier détaillant de musique indépendante en ligne, vient de mettre en place une plate-forme européenne de téléchargement disponible dans tous les pays de l'Union. Ce service le place...

eMusic, le premier détaillant de musique indépendante en ligne, vient de mettre en place une plate-forme européenne de téléchargement disponible dans tous les pays de l'Union. Ce service le place en concurrence directe avec iTunes en Allemagne et en Grande-Bretagne. Pour Malte et la Hongrie, ce sera même la première offre légale.
 
Mais la grande particularité du site est ailleurs : eMusic propose le téléchargement illimité de ses 1.7 million de titres issus de labels indépendants au format MP3 et sans DRM. Cette différence explique facilement le refus des majors de participer au projet ! Pour Steve McCauley, le président de la division européenne de eMusic, "nous ne sommes pas contre la technologie DRM comme telle. Seulement, nous nous opposons à l'utilisation de technologies qui empêchent les consommateurs de faire ce que bon leur semble avec la musique qu'ils se procurent sur des sites de téléchargement".

eMusic proposera 1,7 million de titres indépendants au format MP3 et sans DRM(cliquez pour agrandir)
Contrairement aux services qui utilisent leur propre technologie DRM, comme Apple et son FairPlay, eMusic ne limitera pas le nombre de fois où un morceau peut-être gravé. De plus, les pistes de musique téléchargées ne seront pas supprimées à la fin de l'abonnement de l'internaute, contrairement aux habitudes d'autres sites comme Napster. Enfin, les morceaux achetés seront compatibles avec tous les baladeurs numériques, y compris l'iPod d'Apple.
 
Le site de téléchargement - le deuxième plus populaire aux Etats-Unis après iTunes avec 13 % de parts de marché - proposera trois abonnements mensuels : le premier, à 12.99 euros, permettra 40 téléchargements par mois. Un autre, fixé à 16.99 euros, en proposera 65 et un dernier, le plus avantageux, autorisera 90 téléchargements pour 20.99 euros. Toute piste supplémentaire sera facturée 25 pence.
 
Le téléchargement en ligne serait-il en pleine mutation ? Avec MySpace qui s'apprête à proposer 3 millions de titres indépendants sans DRM, eMusic est la seconde plate-forme à s'attaquer aux pratiques verrouillées des leaders du secteur … principalement iTunes.
 
A ce sujet lire aussi :

MySpace veut proposer trois millions de titres indépendants (04/09/2006)
2,8 millions d'abonnés aux sites de téléchargement musical dans le monde (09/06/2006)

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 13/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas