L'enchère caritative change les règles du jeu du networking

Par 14 février 2013
Donation

Le fait de donner à des ONG pourrait se révèler particulièrement intéressant pour les entreprises, aussi bien au point de vue de leur réputation que de leur développement.

Et si, outre le fait de bénéficier à la collectivité, le mécénat pouvait permettre aux jeunes entreprises elles-mêmes de se développer et de trouver du soutien à leur activité ? Ce concept de gagnant-gagnant est, en effet proposé par un entrepreneur de la Nouvelle-Orléans, Jason Nicosia, par le biais de sa start-up, Connect for a Cause. Celle-ci permet aux entreprises de rencontrer des investisseurs potentiels, des associés, des consultants, voire même des célébrités grâce à une plate-forme de réseau social. Et cela, en supportant une œuvre caritative, telle que Médecins Sans Frontières ou une plus petite organisation via des enchères.

Soulever des fonds

Comment cela fonctionne-t-il ? Tout nouvel arrivant est représenté par un profil d'utilisateur. Dans le cas d'un entrepreneur, d'un PDG ou de toute autre personne appartenant au monde de l'entreprise, il lui est possible de se présenter et d'indiquer l'ONG supportée. Deux actions sont alors possibles : vendre aux enchères un tête-à-tête, un repas d'affaires par exemple, avec d'autres utilisateurs, ou enchérir sur une entrevue afin de rencontrer une autre personne. Le but étant de soulever des fonds, l'argent remporté par les enchères est entièrement reversé à l'organisation caritative supportée par l'utilisateur vendant sa rencontre aux enchères.

Une offre limitée

En 2010, les ONG reconnaissaient la nécessité d'utiliser les nouvelles technologies afin de lever des fonds sans toutefois en avoir réellement la possibilité. Connect for a Cause semble être une solution qui permettrait aux influenceurs de modifier la balance des enchères si, par exemple, une personne importante choisissait de vendre l'une de ses rencontres pour le bénéfice d'une organisation caritative. Toutefois, la possibilité de rencontre est restreinte : la plupart des utilisateurs de ce service habitent les États-Unis, dont une part non négligeable d'entre eux en Louisiane.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas