Les enchères autos en ligne font leurs premières apparitions en France.

Par 04 octobre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Peugeot a été le premier a mettre en place “Atouts Vo”son process intranet d’enchères privées dédiées aux adhérents “Occasions du Lion”. D’ici la fin de l’année, le plus ambitieux et le plus abouti,...

Peugeot a été le premier a mettre en place “Atouts Vo”son process
intranet d’enchères privées dédiées aux adhérents “Occasions du Lion”.
D’ici la fin de l’année, le plus ambitieux et le plus abouti, le projet
CicaJardines, Carsat, devrait lancer des enchères “on line” via
Internet.
Les opérateurs du marché français des enchères automobiles ont bien
l’intention d’investir rapidement ce créneau. Ainsi Loïc de Bisschop,
directeur marketing de Transparcs assure “les ventes aux enchères en
ligne, j’y crois. Notamment, en remplacement du Minitel qui devrait
péricliter à terme. Je pense notamment que ce sera un excellent canal de
vente pour le matériel très ciblé”.
Toutefois, un premier bilan du site d’Auction VA mis en place en avril
dernier fait ressortir que les pros, fidèles au minitel, ne sont pas
encore des internautes convaincus. Les 7 messages hebdomadaires
proviennent de particuliers. Cela n’empêche pas Jean-Michel Vergès d’être
optimiste. La possibilité qu’il propose depuis quelques mois de passer un
ordre d’achat à distance, via le Minitel, le fax et Internet commence en
effet à fonctionner “nous avons améliorer la procédure suite aux quelques
problèmes que nous avons rencontrés au départ. Aujourd’hui, quatre à cinq
autos par séance sont vendus par ce biais”.
Par ailleurs, la SDVMP, une salle d’enchères du sud de la France
spécialisée sur l’automobile s’est aussi connectée sur le Web.
(Auto Infos - 25/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas