Encyclopédie collaborative: Citizendium se veut un Wikipédia plus fiable

Par 28 mars 2007
Mots-clés : Future of Retail

La connaissance pour tous, c'est ce que souhaitent apporter les encyclopédies gratuites et collaboratives. Mais encore faut-il qu'elles soient fiables... Or, selon Larry Sanger, un docteur en philosophie, Wikipédia...

La connaissance pour tous, c'est ce que souhaitent apporter les encyclopédies gratuites et collaboratives. Mais encore faut-il qu'elles soient fiables... Or, selon Larry Sanger, un docteur en philosophie, Wikipédia, l'encyclopédie en ligne qu'il a pourtant aidé à créer, ne l'est plus. C'est pourquoi, fidèle à son idéal de connaissance partagée, il vient de lancer une nouvelle plate-forme en version bêta, Citizendium, qui proposera, comme Wikipédia, des articles rédigés par les internautes. Avec une importante différence: chaque contenu sera soumis à un comité d'experts avant d'être publié.
 
Ces experts, âgés au minimum de 25 ans, devront justifier d'un certain niveau d'études. Ils auront la responsabilité de lire les articles rédigés et d'approuver ou non leur parution. Ils pourront également bannir du site les rédacteurs ayant délivré des contenus inexacts ou injurieux.

La même interface que Wikipédia, le même principe
que Wikipédia...
L'originalité ne semble pas de mise pour
la nouvelle encyclopédie collaborative Citizendium!
(cliquez pour agrandir)
Autre particularité du site: les participants ne publieront pas leurs articles sous couvert de l'anonymat, et ils seront encadrés par des rédacteurs en chef qui pourront leur demander précisions et modifications.
 
La plate-forme, à but non-lucratif, ne propose pas de rémunération à ses contributeurs et experts. Comme Wikipédia, elle fait appel à des donateurs pour se financer.
 
Pour le moment en version bêta, Citizendium dispose actuellement de 1 100 articles validés. Et selon Larry Sanger, plus de 800 auteurs et 180 experts se seraient déjà enregistrés. En comparaison, Wikipédia dispose de plus de trois millions de contributeurs inscrits... anonymement.
 
Et selon Larry Sanger, c'est cet anonymat qui a conduit la première des encyclopédies collaboratives à certaines dérives. En effet, plusieurs contributeurs publiaient des contenus condamnables ou se réclamaient de compétences discutables.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 28/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas