Les enfants subissent aussi le spamming

Par 13 juin 2003
Mots-clés : Smart city

Une étude menée par la société Symantec, spécialisée dans la sécurité sur Internet, traitant de l’ampleur de l’exposition des enfants aux spams, ces courriers ou ces publicités indésirables ...

Une étude menée par la société Symantec, spécialisée dans la sécurité sur Internet, traitant de l’ampleur de l’exposition des enfants aux spams, ces courriers ou ces publicités indésirables, révèlent des données alarmantes. Sur les mille jeunes de sept à dix-huit ans possédant une adresse numérique interrogés, plus 80 % d’entre eux ont déjà reçu ce type d’e-mail.

La moitié de ces enfants se sont déclarés mal à l’aise, voire agressés par ces envois, qui ont notamment trait à la possibilité de rencontrer un célibataire, à des emprunts immobiliers ou à des régimes amaigrissants, mais peuvent aussi tenir de la pornographie. Plus grave : 21 % des enfants ouvrent et lisent ce genre de courriers lorsqu’ils lui parviennent !

La Commission fédérale américaine du commerce (FTC), habilitée à pourchasser les courriels frauduleux, et donc très au fait de ce type de problème, a par ailleurs demandé plus de pouvoirs au Congrès pour lutter contre les spams. Elle voudrait pouvoir collaborer avec les autorités étrangères pour remonter à la source des spams.

(Atelier groupe BNP Paribas – 12/06/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas