Enquête sur les étiquettes électroniques : les attentes et les inquiétudes des japonais

Par 12 mars 2004

Un établissement de recherche, InfoCom Research, a publié les résultats d'une enquête sur les attentes des consommateurs à propos des étiquettes électroniques sans fil (IC Tag). Cette...

Les chiffres de la téléphonie et de l’Internet mobile au Japon en février : domination de KDDI Urbanisme et mobilité avec IPv6, bilan du test dans le quartier futuriste de Roppongi HillsEnquête sur la consultation des sites i-mode au JaponEnquête sur les étiquettes électroniques : les attentes et les inquiétudes des japonaisUn établissement de recherche, InfoCom Research, a publié les résultats d’une enquête sur les attentes des consommateurs à propos des étiquettes électroniques sans fil (IC Tag). Cette enquête a été réalisée sur un site Internet en novembre 2003, et le nombre des réponses valables est de 2 501. D’après cette enquête, les Japonais attendent que les étiquettes électroniques soient utiles pour concrétiser une vie sécurisante et rassurante, tout en protégeant les informations personnelles de chacun.D’après cette enquête, 59% des Japonais savent ce que sont les étiquettes électroniques. Cependant, les exemples d’utilisations de cette technologie sont méconnus des Japonais, à part la carte d’abonnement de train, tel Suica de JR East. Lorsque l’enquête pose la question sur les applications des étiquettes, de nombreux espoirs apparaissent pour les usages futurs de cette technologie. Celles qui intéressent fortement sont les cartes d’abonnement de train ou de parking, le paiement automatique à la caisse des supermarchés, la clé de voiture, la traçabilité des bagages enregistrés à bord des avions, la carte de fidélité, etc. Ainsi, l’enquête décrit que les trois quarts de ceux qui ont répondu attendent l’utilisation des étiquettes électroniques dans la vie quotidienne. Ils souhaitent qu’elles se propagent pour sécuriser la vie quotidienne, avec la traçabilité des aliments frais, clés de voiture, surveillance à distance des crèches ou recyclage des appareils électroménagers.Malgré les espoirs, la fuite possible des informations personnelles est le souci majeur des Japonais face à l’étiquette électronique. Ceux qui sont méfiants des étiquettes soulignent les problèmes possibles posés par cette technologie. Pour une propagation rapide de l’IC Tag, il faudrait présenter clairement les avantages explicites aux consommateurs finaux, ainsi que la régularisation du traitement des informations personnelles et le perfectionnement des technologies de sécurité informatique.Les Japonais souhaitent obtenir des informations, depuis une étiquette électronique, sur l’historique de production et de circulation (alimentation), des explications sur le traitement et le recyclage des produits (des appareils électroménagers), et des informations sur les produits (médicaments). Cette demande d’information signifie que l’étiquette électronique devrait être utile même après que le produit soit vendu auprès des consommateurs.< précédent

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas