Enquête : à quel point les PME sont-elles atteintes par le spam ?

Par 04 décembre 2003
Mots-clés : Smart city

Avec l'invasion des messageries électroniques par les pourriels (courriers électroniques non sollicités par l'utilisateur), les directions informatiques des entreprises françaises sont moins ...

Avec l’invasion des messageries électroniques par les pourriels (courriers électroniques non sollicités par l’utilisateur), les directions informatiques des entreprises françaises sont moins soucieuses des prouesses technologiques de leurs systèmes d’information que de la protection de ceux-ci face au phénomène du spam. C’est ce que révèle une enquête menée par le spécialiste en sécurité informatique Symantec, auprès de 500 entreprises de petite et moyenne taille.

Les résultats de cette étude montrent notamment que les dirigeants considèrent le spam comme une véritable menace pour la communication et les transactions de leurs entreprises. La situation n’est pas allée en s’améliorant ces derniers temps. 64 % des enquêtés disent avoir remarqué que la menace spam s’était étendue ces six derniers mois, et 33 % considèrent que la situation est devenue dramatique au cours de la même période. L’on comprend ce sentiment d’inquiétude face au phénomène, puisque 40 % des sondés ont dit que le spam représentait plus de la moitié des e-mails entrants de leur entreprise.

La situation pour les PME est telle, que 42 % de leurs représentants interrogés se disent prêts à abandonner le courrier électronique comme moyen interne de communication si la situation empirait. 55 % considéreraient la possibilité de changer les adresses électroniques de leur entreprise, et 32 investissent déjà du temps et des ressources pour fournir aux entreprises spécialistes des listes noires les adresses e-mails par l’intermédiaire desquelles le spam leur est adressé.

Pour ce qui est de la nature du spam, 63 % des sondés se sentent agressés lorsqu’ils reçoivent du spam, 61 % remarques que le spam distrait leurs salariés, et 55 % se plaignent de la baisse de productivité liée au spam.

( Atelier groupe BNP Paribas – 04/12/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas