Pour enseigner, la technologie doit simplifier mais pas divertir

Par 12 juin 2009 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Ajouter des contenus multimédias à ses supports de cours type PowerPoint ne fait pas mieux apprendre aux élèves. Au contraire, cela les déconcentre : l'animation se révèle plus intéressante et amusante que la leçon.

Serious games, animations en 3D, ou encore plates-formes collaboratives commencent à prendre leur place dans les supports de formation. La raison ? Ils facilitent la compréhension et l'apprentissage de données complexes. Reste que leur intégration doit être étudiée avec soin : ils peuvent parfois avoir l'effet inverse sur les étudiants et les déconcentrer. C'est le constat d'une équipe de l'université de Wilmington, qui a constaté que l'intégration d'animations dans des documents type PowerPoint avait tendance à dégrader plus qu'à améliorer la compréhension. Selon Steve Mahar, auteur de l'article de recherche "Le côté obscur des animations", les animations présentées sont souvent plus intéressantes que la présentation elle-même.
Un problème de concentration
Résultat : les élèves se divertissent mais ne retiennent pas les concepts qu'elles véhiculent. La présence d’animation dans les slides demande en effet une plus grande concentration, ce qui rend la mémorisation plus difficile. D'autant que les diapositives qui embarquent des animations sont souvent présentées moins longtemps du fait de ces dernières. Pour parvenir à ces résultats, l’équipe a préparé deux versions d’une présentation PowerPoint, qui différent uniquement dans la présence ou non d’animation. Ces présentations ont été montrées à deux groupes d’étudiants. Ces derniers ont été testés par la suite en fonction de leur compréhension et de leur mémoire.
Vers des animations efficaces à l'école
L’équipe a montré que les moyennes des résultats des groupes d’étudiants étaient différentes. Les étudiants ayant vu la présentation sans animation ont eu de meilleurs résultats aux tests que les autres. Pour les chercheurs, ce constat est d'autant plus intéressant qu'ils se sont rendus compte que les enseignants étaient de plus en plus nombreux à utiliser des slides animés, soutenus par la conviction que cela facilite la compréhension. Et les élèves sont évidemment demandeurs de tels contenus multimédias. C'est pourquoi la prochaine étape est de mettre au point un format d'animations capable de concilier divertissement et meilleure compréhension.

Haut de page

2 Commentaires

Attention de ne pas mélanger "Serious Games", où l'apprenant est acteur de sa formation, avec des slides Powerpoint animés !

Soumis par Stéphane de Buttet (non vérifié) - le 13 juin 2009 à 08h29

Encore faut-il distinguer entre animations efficaces ou celles qui n'ont absolument aucune valeur ajoutée. Dans un cas comme dans l'autre, on utilise toutes les mêmes fonctions d'animations de l'outil PowerPoint. Je dirais que l'animation inefficace est plutôt un manque de connaissance de la part de l'utilisateur que "moins, c'est mieux".

Soumis par Chantal Bossé (non vérifié) - le 15 juin 2009 à 17h42

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas