Entrée en Bourse réussie pour Debitel.

Par 30 mars 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le titre Debitel, coté hier pour la première fois à Francfort, a été sursouscrit 14 fois depuis son émission le 15 mars dernier. Près de 20 millions d'actions ont été vendues pour 635 millions d'eur...

Le titre Debitel, coté hier pour la première fois à Francfort, a été
sursouscrit 14 fois depuis son émission le 15 mars dernier. Près de 20
millions d'actions ont été vendues pour 635 millions d'euros environ. Son
président, Joachim Dreyer se réjouit "la demande a été extrêmement forte".
23 % de son capital est désormais dans le public, tandis que
Daimler-Chrysler conserve 40,94 % et Metro 26,55 %.
Née en 1991, cette filiale, spécialisée dans la vente de communications
mobiles de Debis, compte aujourd'hui plus de 3 millions de clients, dont
plus de 40 % hors d'Allemagne.
En 1998, elle a réalisé un chiffre d'affaires de près de 3 milliards de
marks (1,5 milliard d'euros), en hausse de 26 %. Il devrait atteindre 5
milliards de marks en 2000 et 6,2 milliards en 2001.
En France, Debitel a lancé la chaîne de magasins Village Telecom et
distribue les abonnements d'Itinéris et de SFR. La filiale française
compte 250 000 abonnés au téléphone mobile. Elle distribue aussi les
services de téléphonie fixe d'Omnicom, détenteur du préfixe 5.
Ne voulant plus se limiter à la prestation de services pour le compte
d'autres opérateurs, Debitel veut devenir à terme un opérateur de
télécommunications à part entière, notamment dans les communications
fixes.
(Le Figaro - La Tribune - 30/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas