En entreprise, répondre au téléphone c'est aussi donner

Par 21 janvier 2010
Mots-clés : Smart city

Dynamic Interactive propose aux sociétés un système qui ponctionne automatiquement une faible somme sur chaque appel reçu par leurs salariés. Celle-ci étant remise ensuite à l'association de leur choix.

Pour encourager les entreprises à verser des dons aux associations caritatives en temps de crise, Dynamic Interactive mise sur la régularité : elle lance le service Charity800, qui prélève une petite somme d'argent - 0,5 cents par minute - à chaque fois qu'un salarié de l'entreprise reçoit un coup de téléphone en externe. Concrètement, une entreprise qui veut bénéficier de ce service s’inscrit sur le site de Charity800. Elle choisit ensuite une œuvre caritative à soutenir, et récupère un indicatif téléphonique. Elle n'a ensuite qu'à le rajouter avant les numéros de téléphone de ses employés. Quand ces derniers sont appelés, le service est notifié et ponctionne les sommes en conséquence. Celles-ci sont ensuite reversées aux organismes sélectionnés par la société.
L’entreprise choisit à quelle association elle alloue les sommes prélevées
Les personnes qui appellent le numéro sont pour leur part informées que l'entreprise soutient une information par un message automatique. "C’est en constatant, au dernier trimestre 2009, que les organisations à but non lucratif peinaient à générer suffisamment de dons que l’idée nous est venue de mettre en place ce service", précise à L’Atelier Stéphanie Hill, chargée de la communication de Charity800. A noter : l’apport financier est étalé dans le temps. Et ce, de manière à ce que les entreprises puissent exercer un droit de regard quand elles le souhaitent. Dynamic Interactive offre en effet aux sociétés la possibilité de faire le point à plusieurs reprises. Celles-ci peuvent consulter des rapports quotidiens, mensuels, et annuels, qui relatent la somme totale allouée aux différentes associations caritatives choisies au préalable.
Suivre en temps réel le montant global des dons générés
"Nos clients suivent ainsi en temps réel la somme d’argent qui a été générée pour les œuvres caritatives de leur choix", explique Daniel Bernal, co-fondateur de Charity800. D'autres initiatives s'approchent de celle de Dynamic Interactive, mais plus orientées vers le grand public. Le site marchand iGive.com a ainsi mis en place un moteur de recherche caritatif. L'internaute doit s’inscrire sur le site afin de choisir l’association caritative qu'il souhaite sponsoriser. A chaque fois qu'il effectue une recherche en ligne, les annonceurs présents sur les sites qu'il consulte reversent une micro-somme à l'organisme.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas