Les entreprises américaines accèdent de plus en plus à leurs logiciels

Par 01 septembre 1998
Mots-clés : Smart city

via Internet. Les fournisseurs d’informatique, comme les constructeurs d’ordinateurs ou les éditeurs de logiciels se déplacent vers le service plus rentable. Selon Mike Antonnelli, responsable des ...

via Internet.
Les fournisseurs d’informatique, comme les constructeurs d’ordinateurs ou
les éditeurs de logiciels se déplacent vers le service plus rentable.
Selon Mike Antonnelli, responsable des solutions électronique d’IBM en
Asie “64 % des dépenses informatiques des entreprises sont générées par
le service, contre 25 % pour le hardware et seulement 11 % pour le
software.”

Le service à la mode aujourd’hui consiste à héberger les applications
intranet et Internet des entreprises. L’entreprise, mais aussi ses clients
et ses partenaires, accèdent à ces serveurs d’applications Internet
hébergés par des fournisseurs extérieurs grâce à leurs logiciels de
navigation du Web.

Une trentaine de fournisseurs, comme IBM, Sun Microsystems, Oracle, ont
déjà développé une offre spécifique.
Tous sont prêts à faire payer les entreprises au temps passé et aux
fonctions utilisées. Rien n’échappe à Internet, des applications de
gestion de stocks, aux programmes marketing ou d’assistance clientèle.

Voulant faire de Windows la substance principale de toute l’informatique
d’entreprise, Microsoft tente d’intégrer dans son futur Windows NT
(version 5) certaines des fonctions des serveurs d’applications.
Dans son projet Millenium, Microsoft voudrait faire en sorte que si une
entreprise veut développer des applicateurs serveurs pour Internet,
celles-ci soient indissociables du système d’exploitation Windows.
(Les Echos - 1er/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas