Les entreprises britanniques intéressées par l'ouverture de leurs données

Par 07 décembre 2012
open data et entreprises

De nombreuses compagnies prévoiraient de miser sur l'open data, perçu comme un vecteur de croissance, de performance et de transparence.

Si beaucoup d'entreprises se sentent concernées par la gestion d'un volume de données croissant, appelé plus communément Big data, cet intérêt contrasterait avec leur vision étroite de l'open data, permettant à tout un chacun d'utiliser et partager les données de façon transparente. Selon un rapport* publié par Deloitte, ouvrir ses données serait pourtant un moteur vital pour la croissance économique du Royaume-Uni. Toujours plus d’entreprises prévoiraient d’ouvrir leurs données et cela aurait des implications significatives sur leurs organisations mais également sur la nature de leurs relations avec les consommateurs.

Les données ont une valeur croissante

Selon le rapport, l’open data créerait des opportunités que ce soit pour les nouvelles ou les entreprises existantes. En effet, de nouveaux produits et services vont émerger de ce riche écosystème, bouleversant les modèles économiques traditionnelsversun modèle dit de « Data as a service ». Cela signifie que les entreprises peuvent monétiser l’accès aux données, comme par exemple le fait de faire payer un abonnement. Ainsi, mettre à disposition 20% des données de l’entreprise pourrait générer 80% des rendements. Mais si elles sont intéressées à offrir leurs données, c’est que cela permettrait à d’autres organisations extérieures de les interpréter et de les combiner avec d’autres sources afin d’y ajouter de la valeur. Outre-manche, la valeur des données sur l’économie britannique est estimée à 16 milliards de livres sterling.

Le rôle du gouvernement est essentiel

Du côté des consommateurs, les entreprises vont se servir du prétexte de la transparence pour les engager davantage. D’ailleurs, plus l’entreprise serait ouverte et plus les consommateurs seraient engagés. La condition essentielle est de construire une relation de confiance en étant transparent sur les données qui seront partagées. Une récente étude de Deloitte soulignait que 70% des individus sont opposés à ce que les entreprises utilisent leurs données personnelles. Mais ouvrir ses données ne signifie pas pour autant publier tout. En effet, cette valeur croissante des données ouvertes doit aussi aller de pair avec l'augmentation des niveaux de responsabilité et de gouvernance de sa disponibilité et de sa distribution. Le gouvernement va jouer un rôle dans les années à venir pour encourager les entreprises à ouvrir leurs données. Mais il a aussi un rôle d’éducateur pour permettre aux individus et aux entreprises de comprendre les avantages et les enjeux de l’open data.

*Open data, Driving growth, ingenuity and innovation, Deloitte

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas