Les entreprises doivent réexaminer la gestion de leurs équipements informatiques

Par 15 mai 2013 1 commentaire
 Les entreprises doivent réexaminer la gestion de leurs équipements informatique

Il est devenu nécessaire pour les entreprises en temps de crise d'opérer des restrictions budgétaires. Et les départements de l'Information et de la Technologie sont en ligne de mire.

Les conditions économiques difficiles que connaissent les entreprises depuis plusieurs années, les obligent à effectuer des coupes budgétaires. Forrester montre dans son étude Challenging The Status Quo On Maintenance Contracts And Refresh Cycles To Lower Costs, publiée en mai 2013, que les compagnies recherchent, pour 72% des 304 répondants, à réduire les coûts opérationnels des départements de l'Information et de la Technologie, et ce afin de pouvoir relocaliser l'argent dans le développement de nouvelles technologies, de nouveaux produits ou de nouveaux services. Ces réductions traduisent aussi plusieurs nécessités pour l'entreprise dans sa globalité, comme la satisfaction de ses besoins de flexibilité, de dynamisme et de connectivité envers les clients. Pour Forrester, une meilleure gestion des contrats de maintenance des équipements informatiques et des cycles de renouvellement du parc informatique apporterait la solution recherchée par les entreprises.

Des compagnies à la merci des fournisseurs informatiques

En moyenne, une entreprise remplace ses équipements de réseau, comme le Wi-Fi ou le WAN, tous les trois à cinq ans. Ces manœuvres, qui ont un certain coût, se font pour 57% des répondants parce que leur entreprise a besoin d'obtenir de nouvelles fonctionnalités. Néanmoins, ils sont aussi 56% des preneurs de décision des départements IT interrogés à déclarer que ces changements se font car le cycle de vie d'un tel équipement, imposé par les constructeurs, est de trois à cinq ans. Ainsi les équipements sont toujours en état de fonctionner mais ce sont les fournisseurs d'origine qui imposent un constant renouvellement, ce qui cause aux entreprises des coûts supplémentaires. L'un des conseils principaux apportés par Forrester est donc de rallonger le cycle de vie de ces appareils informatiques, car son étude relève que pour 71% des répondants, il ne fait aucun doute que les budgets alloués à la maintenance sont amenés à s'abaisser au cours des années à venir.

Conserver les équipements en état de marche

Les deux sources principales d'informations sur la durée de vie d'un équipement proviennent des vendeurs de ces mêmes équipements. Cela implique que lorsque l'entreprise n'a pas besoin de nouvelles fonctionnalités sur ses réseaux, elle change tout de même ses appareils sur les conseils des constructeurs. Tandis que la durée de vie conseillée est de trois à cinq ans, Forrester déclare que les informations sur les sites Internet des vendeurs sur la durée de vie moyenne de leurs équipements est d'environ 20 ans. Et ces modifications sont ainsi obligatoires pour les entreprises, pour 85% des répondants, car leur constructeur n'assure plus la maintenance des anciens modèles de leurs produits. Ainsi les conseils principaux de Forrester portent principalement sur la gestion de ces équipements informatiques : les conserver s'il n'est pas absolument nécessaire de les changer et conclure des contrats de maintenance avec des tiers peuvent s'avérer une tactique bénéfique pour l'entreprise cliente. Un compromis qui, néanmoins, ne répond pas à toutes les exigences : car ces mêmes fournisseurs d'équipements informatiques, menacés par la crise, sont amenés à conserver leurs clients d'une manière ou d'une autre.

Haut de page

1 Commentaire

L'étude ne fait pas apparaître la solution de revente des matériels informatiques ou encore le passage aux logiciels libres moins gourmands en espace que Windows. Elle ne fait pas état non plus des obligations de passer de plus en plus par la dématérialisation et donc la sauvegarde informatique et la possibilité du cloud ou des sauvegardes par des prestataires externes. Réduire les budgets informatiques, ça peut être dangereux aussi si on coupe dans les budgets de sécurisation des installations, si on ne tient pas compte du BYOD, du télétravail possible et avec quel matériel, du coût de la formation aux nouveaux usages du web 2.0 pour rendre plus visible les entreprises et maîtriser leur image et leur e-reputation.

Changer de matériels informatiques ou adjoindre des mobiles ou portables connectés pour les commerciaux peut contribuer à réduire les coûts induits dans le temps passé à rendre compte ou à partager les infos ou travailler sur les mêmes dossiers en ligne.

Cette étude n'est donc pas à mon sens la panacée en réponse au problème de budget.

Soumis par Mireille Ruinart-Créactions (non vérifié) - le 16 mai 2013 à 11h48

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas