Les entreprises high tech collaborent pour être plus compétitives

Par 25 novembre 2008
Mots-clés : Smart city

Pour faire face à la globalisation et à l'émergence de géants des nouvelles technologies, les sociétés doivent réduire leurs coûts de production. La mutualisation des tâches permet d'atteindre cet objectif.

Les vertus du travail collaboratif ne concernent pas seulement les cadres au sein d'une même entreprise. Elles peuvent également se faire sentir lorsque deux sociétés d'un même secteur, en l'occurrence les nouvelles technologies, décident de s'entre-aider. C'est ce que montrent les résultats d'une thèse rédigée par Fahad Awaleh, un doctorant à la BI Norwegian School of Management. Ce dernier a étudié les conséquences du rapprochement opéré par deux entreprises norvégiennes spécialisées dans l'électronique : Kongsberg Defence and Communication et Kitron. Ces sociétés ont initié un programme de développement en commun de nouveaux équipements de communications avancées. Résultats : "leurs coûts de production ont été diminués par deux; ces sociétés ont pu faire preuve de meilleures performances et d'un développement accéléré".
Mise en place d'une stratégie commune
"L'objectif était d'exploiter au mieux les compétences des deux sociétés". Elles ont ainsi pu concevoir, produire et commercialiser plus rapidement des produits à la fois moins chers et de meilleure qualité. "Dans ce genre de situations, l'enjeu réside dans la capacité à mettre en place une  stratégie commune sans que ce partenariat n'affecte les buts spécifiques de chacune des entreprises." Cela n'est certes pas toujours chose aisée : "confronter des méthodes de travail différentes et bien établies peut produire des frictions."Mais c'est aussi un excellent moyen de remettre en cause les idées préconçues dans chaque équipe et de les forcer à faire de l'émulation. Selon Fahad Awaleh, la coopération inter-entreprises pourrait surtout s'avérer une nécessité dans le cas de petites et moyennes entreprises qui doivent faire face à l'émergence de géants qu'il est difficile de concurrencer seul.
Rationaliser les coûts de logistique et d'achats
"La globalisation de l'économie mondiale et l'explosion du marché de l'électronique ont changé les règles du jeu parmi les sociétés travaillant dans les hautes technologies." La compétition internationale s'est accrue, notamment à l'export. Quelques acteurs possèdent dans cet environnement des avantages significatifs. Ils bénéficient souvent d'un coût du travail moindre. Ce, dans des pays où les conditions, notamment d'imposition, leur sont également très favorables. "Face à une telle situation, bon nombre d'entreprises n'ont pas d'autre choix que de rationaliser leurs coûts, que ce soit en matière de logistique ou à l'achat, si elles veulent investir en recherche et développement. La plupart d'entre elles ne pourront le faire que si elles travaillent de concert".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas