Les entreprises high-tech encouragent les investissements privés

Par 20 juillet 2010

Outre-Atlantique, les venture capitalistes investissent de nouveau de façon conséquente dans les entreprises innovantes. Le secteur des nouvelles technologies participe grandement à ce regain d'activité.

Aux Etats-Unis, le secteur des nouvelles technologies continue de susciter l'intérêt des investisseurs privés qui injectent leurs fonds dans les entreprises innovantes, rapporte le Dow Jones VentureSource. Pour le seul deuxième trimestre 2010, plus de deux cents trente opérations ont été réalisées dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, pour un total de près de 2 milliards de dollars. A la même période l'année précédente, moins de 210 opérations avaient été menées, pour une somme atteignant 1.6 milliards de dollars. Cette année, les investissements dans les jeunes pousses américaines, représentent par ailleurs plus de sept milliards de dollars - tous secteurs confondus. Cela pour le second trimestre 2010.
Les TIC tirent l'ensemble des investissements
Les nouvelles technologies tiennent donc une place importante dans ces opérations financières. Et tirent l'ensemble des investissements qui ont, selon les consultants, souffert de la récession économique. Les statistiques du rapport sont encourageantes : les chiffres sont en effet les plus hauts relevés depuis le dernier trimestre de l'année 2008, ou près de sept cents opérations avaient été conclues. "L'activité globale et le capital investi atteignent de nouveau les niveaux qu'ils connaissaient avant le début de la crise économique", confirme ainsi Jessica Canning, responsable de l'étude.
Les développeurs de logiciels en tête
Dans le détail, les entreprises innovantes spécialisées dans le développement de logiciels ont été celles qui ont attiré la part la plus importante de capital, avec plus de 760 millions de dollars pour ce même trimestre, correspondant à plus de cent trente accords passés avec des investisseurs privés (plus de la moitié de l'ensemble des accords conclus dans ce secteur). Précision importante : le secteur technologique n'est pas le seul à tirer les investissements. Celui de la santé continue lui aussi, en particulier, à générer de nombreuses opérations financières.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas