Les entreprises internationales s'intéressent à l'Afrique

Par 16 juillet 2007
Mots-clés : Smart city, Afrique

Les grandes firmes mondiales de télécoms et d'informatique s'intéressent timidement à l'Afrique. Mais Microsoft et Orange ont déjà commencé leur incursion...

Les grandes firmes mondiales de télécoms et d'informatique s'intéressent timidement à l'Afrique. Mais Microsoft et Orange ont déjà commencé leur incursion.
 
Les grandes entreprises internationales du monde des TIC sont encore bien peu nombreuses à s'intéresser au continent africain. Dans ce domaine, Microsoft a déjà quelques longueurs d'avance. L'éditeur américain a lancé en février dernier des offres de location de ses logiciels informatiques. Pour quinze dollars par mois, les Sud-Africains, qui sont pour l'instant les seuls du continent africain à bénéficier de ce service, peuvent louer la suite bureautique Office 2003, sans aucun engagement de durée.
 
Microsoft développe sa stratégie africaine
 
Mais la firme de Redmond n'a pas lancé ce programme par pure philanthropie. Son principal but est de s'installer durablement en Afrique au moment où, en terme d'offres de logiciels, le marché occidental arrive doucement mais sûrement à saturation. En outre, Microsoft ne cache pas sa volonté de lutter contre le piratage. En effet, 81% des logiciels utilisés par les Africains sont piratés, soit un manque à gagner pour les éditeurs estimé à 12,4 milliards de dollars.
 
L'éditeur a également lancé il y a quelques semaines une initiative de recyclage d'ordinateurs occidentaux pour les PME africaines. La firme de Bill Gates a ajouté qu'elle allait investir plusieurs dizaines de millions de dollars dans ce programme. Les ordinateurs seront ainsi reconditionnés puis revendus à des prix dégriffés aux petites et moyennes entreprises africaines. Microsoft table sur un milliard de PC recyclés d'ici 2010. Encore une fois, l'initiative de Microsoft n'est pas désintéressée. Elle veut ainsi intégrer l'esprit Windows aux PME africaines et les empêcher de migrer vers les logiciels libres.
 
Orange s'installe dans l'Afrique francophone
 
Du côté des opérateurs de téléphonie mobile, le français Orange tente lui aussi sa chance sur le continent africain. Après avoir acquis en février dernier des licences mobiles en Guinée Bissau et en Guinée, il s'est vu attribuer en avril une licence commerciale mobile et Internet en République de Centrafrique. Le lancement des activités d'Orange sur ces trois territoires est prévu avant la fin de cette année. L'opérateur mobile est déjà présent en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Mali, au Botswana et au Cameroun et compte à l'heure actuelle plus de 10,2 millions de clients.
 
Anne Confolant, pour L'Atelier
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 16/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas