Les entreprises néo-zélandaises se fédèrent sur le Web

Par 23 octobre 2008
Mots-clés : Digital Working

Madefromnewzealand rassemble les entrepreneurs du pays pour leur permettre d'obtenir une véritable visibilité à l'international. Ces derniers peuvent partager leurs compétences pour accélérer leur croissance.

On connaissait les réseaux sociaux permettant aux cadres dirigeants de la finance de se rencontrer et d'interagir plus simplement. Madefromnewzealand exploite le même principe de base : créer une communauté en ligne pour entrepreneurs néo-zélandais, en leur facilitant la possibilité d'entrer en contact. Le système vise aussi à donner plus de visibilité aux petits entrepreneurs, dont les sites ne sont souvent pas même référencés par les moteurs de recherche, expliquent les responsables du projet. La plate-forme devrait ainsi accroître le trafic sur leurs sites. Mais surtout, Madefromnewzealand souhaite proposer aux professionnels de mettre leurs compétences et savoir-faire en commun.
Accélérer sa croissance et améliorer sa visibilité
Ce, afin de permettre à leur entreprise de croître plus rapidement et à moindre frais. Une sorte de travail participatif qui, espèrent les créateurs du site, promouvra l'activité de ces petites entreprises à l'échelle du pays. Puis, à terme, à l'international. "La présence Web de l'entreprenariat néo-zélandais est faible si l'on considère les standards", constate en effet Tim Norton, l'un des fondateurs du site et pdg de planhq.com, qui propose des outils 2.0 pour réaliser des business plan dynamiques. Les membres pourront disposer d'une communauté de "fans" de leur activité qui vise à les rendre plus visibles sur le site, et écrire une présentation de leur entreprise.
Justifier de sa nationalité pour adhérer à la communauté
Enfin, chaque entreprise peut adhérer à l'un des réseaux proposés par le site : start-up, Silicon Welly, NZ Creative Industry, etc. Les sociétés sont répertoriées par secteurs : Communication, Finance et Banque, Science et Technologie, Art... Il est aussi possible de les retrouver par pays, pour celles crées par des expatriés, ou par région. Pour s'inscrire, il suffit de justifier de la paternité d'une société sur le territoire, ou de sa nationalité néo-zélandaise, en cas de création d'une entreprise à l'étranger. Selon le New Zealand Herald, Madefromnewzealand espère atteindre le nombre de mille participants avant la fin de la l'année.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas