Les entreprises et les particuliers pourront, dès le 1er janvier 1999,

Par 11 octobre 1998
Mots-clés : Smart city

effectuer leurs règlements par chèque ou par carte en euros. L’AFB vient d’annoncer que les chèques “mutés” ne seront pas autorisés. Il ne sera donc pas possible de rayer l’unité monétaire sur un ch...

effectuer leurs règlements par chèque ou par carte en euros.
L’AFB vient d’annoncer que les chèques “mutés” ne seront pas autorisés.
Il ne sera donc pas possible de rayer l’unité monétaire sur un chèque et
de remplacer les francs par des euros. Il ne sera donc pas question
d’accepter pour paiement un chèque en euros qui serait rédigé sur une
formule établie en francs. Le traitement étant automatique, la machine a
de fortes chances de l’identifier comme un chèque en francs, ce qui
représente alors une perte pour le bénéficiaire du chèque.
Les spécifications de cette nouvelle formule de chèque ont été données par
le Comité français d’organisation et de normalisation bancaires (CFONB).
L’unité monétaire en euro est signalée par le symbole de l’euro avant le
montant en chiffre, avec en plus un pictogramme. La vignette scanérisée,
adaptée aux nouvelles technologies de traitement de l’image et de
reconnaissance automatique de caractère, sera généralisée. Les
établissements bancaires vont pouvoir mettre en place les nouvelles
formules de chèques.
Les cartes bancaires ne posent, en revanche, aucun problème, à condition
que les terminaux électroniques de paiement des commerçants soient
“euro-compatibles”.
(Le Figaro Economie 12/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas