Les entreprises plébiscitent l'e-recrutement

Par 25 juin 2007
Mots-clés : Smart city

Disposer d'un site en .job permetrait aux entreprises de dénicher en grand nombre des candidats éclectiques...

Disposer d'un site en .job permetrait aux entreprises de dénicher en grand nombre des candidats éclectiques.
 
Le Web serait devenu le premier moyen utilisé par les entreprises dans leur processus de recrutement. L'étude de la Society for Human Resource Management (SHRM) ne fait pas qu'affirmer ce point. Elle détaille également les stratégies web des entreprises. Ainsi, les recruteurs à l'affût de candidats passifs - qui ne sont pas en recherche d'emploi et n'envoient donc pas de CV - font majoritairement leur marché dans les annuaires d'associations ou d'anciens étudiants, sur les sites de réseaux sociaux, et enfin dans des forums de discussions, des blogs et des newsgroups verticaux.
 
.job ou .com?
 
"Internet a permis de créer tout un nouveau jeu d'opportunités grâce auquel les recruteurs peuvent démarcher les candidats de manière "créative"", souligne Susan R. Meisinger, présidente et CEO de SHRM. Le SHMR a également étudié les différences entre entreprises qui utilisent un .job pour leur recrutement et celles qui s'en passent. Il apparaît que les entreprises avec un domaine ad hoc ont de meilleures réponses, du fait d'une navigation étudiée pour ce type de démarches.
 
Pas assez visible pour attirer les candidats
 
Par contre, les responsables des ressources humaines qui ne disposent pas d'un site en .jobs doivent faire face à de nombreux inconvénients. Sont cités la difficulté d'attirer des candidats de haut niveau (69%), le fait de disposer de ressources trop limitées pour assurer un bon recrutement (39%), ou de ne pas être assez visible pour intéresser de nombreux candidats (30%).
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 25/06/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas