Les entreprises pas encore prêtes à affronter Big Data ?

Par 23 août 2012
data center

La croissance de la collecte de données n'a pas été suivie par la mise en place des outils et des équipes nécessaires à leur traitement. En revanche, les entreprises sont conscientes de souffrir d'un manque à gagner important.

Alors que Big Data est essentiel au développement des revenus, son rôle dans les entreprises est encore méconnu – il exige des stratégies spécifiques par secteur afin d’améliorer l’efficacité opérationnelle et l’expérience des consommateurs. L’étude Oracle réalisée le mois dernier - the Oracle Industries Scorecard - a interrogé les patrons américains sur le rôle de Big Data dans leurs entreprises. Beaucoup d’entre eux pensent qu’elles ne réagissent pas suffisamment vite aux données collectées et ne sont pas préparées à un « déluge de données », qui verrait tout à coup la quantité d’informations doubler. Cette inefficacité et l’absence de préparation pourrait représenter un coût important en termes de manque à gagner et d’opportunités manquées.

Face au « Déluge de données »...

L’inflation de la quantité d’informations finira par toucher les entreprises : certaines y sont déjà confrontées. Leur volume a déjà augmenté de 86% au cours des deux dernières années au sein des entreprises nord-américaines, et aucune n’est prête. Ces nouvelles informations portent essentiellement sur les clients (48%), les activités (34%) et les ventes ou le marketing (33%). Malgré l’augmentation de la collecte de données, la plupart des entreprises ne sont pas réellement prêtes à les gérer : 92% des entreprises ne disposent pas d’une stratégie adaptée, 29% attribuent à leur entreprise la note D ou F en termes d’impréparation au déluge d’informations et seules 8% s’attribuent une note A.

… Les entreprises manquent de systèmes de traitement adéquats

Les entreprises sont souvent confrontées à des problèmes lorsqu’elles mettent en place leur collecte de données massives, parce qu’elles ont besoin « de systèmes pour traiter ces données ». Elles sont aussi à la recherche « des bonnes mains à qui les confier ». D’autres se plaignent que leurs systèmes ne sont pas adaptés aux besoins spécifiques de leur secteur d’activité. Cette absence de traitement adéquat des informations recueillies se traduit par des pertes de revenus – 14% en moyenne par an. Les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à un milliard de dollars considèrent que leur manque à gagner équivaut à 13% de leurs revenus annuels, soit 130 millions de dollars.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas