"Les entreprises s'intéressent aux mondes virtuels pour leur Intranet"

Par 08 février 2010 7 commentaires

Pour créer des espaces collaboratifs en interne, des compagnies mettent en place leur propre univers pervasif. Un moyen plus immersif d'échanger, bien perçu par les salariés.

 Entretien avec Hélène Zuili, de la société MakeMyWorlds, une agence de conseil qui propose aux professionnels des services de réalité virtuelle. L’Atelier l’a rencontrée lors du salon Imagina.
L’Atelier : Quel est aujourd'hui l'intérêt des entreprises pour les mondes virtuels ?
Hélène Zuili : Il est important, d'autant que ces univers ne sont plus seulement un moyen de communiquer avec l'extérieur. En effet, il est à présent possible de créer et de développer son propre monde virtuel. Et le monde de Second Life s’adapte très bien aux usages professionnels. Une entreprise peut choisir d’utiliser les technologies de Linden Lab, l’éditeur de Second Life, sans pour autant rejoindre l’ensemble de la communauté. En clair, l’entreprise installe sur ses serveurs les technologies de Linden Lab, et constitue son propre monde virtuel, semblable à celui bien connu par les internautes.
Autrement dit, une société ne se crée pas un espace sur Second Life, mais met en place son propre monde virtuel ?
Tout à fait. C’est Second Life, mais avec une couche supplémentaire qui est la partie administration du logiciel. C’est un Second Life Pro, en quelque sorte, qui constitue une très bonne solution d’Intranet immersif. L’entreprise met elle-même en place son univers, et celui-ci est ainsi totalement sécurisé. Les salariés se créent leurs propres avatars, et peuvent échanger, discuter, collaborer facilement.
Quelle est la valeur ajoutée d’un univers tel que celui-ci par rapport aux autres solutions de collaboration ?
La grande différence, c’est que ce type de mondes virtuels permet une véritable immersion des salariés. Les individus s’engagent émotionnellement, lorsqu’ils intègrent un univers pervasif. C’est une expérience bien différente des simples échanges via Skype, par exemple. Les salariés sont plus impliqués, et collaborent davantage. Il s’agit vraiment d’une solution de télé-présence. A distance, c’est un outil collaboratif alternatif qui évite les déplacements. Et, très concrètement, les univers virtuels permettent de réunir beaucoup plus de monde que pour une vidéo conférence. IBM est parvenu à rassembler virtuellement près de 2500 personnes sur une semaine lors de son e-academy.
Des entreprises ont-elles déjà commencé à utiliser ce type de service ?
Parfaitement. Pour certaines entreprises, les environnements pervasifs sont aujourd’hui une réalité. Elles ont créé leur propre univers virtuel, fermé au grand public, mais semblable à Second Life pour ce qui est de l’interface. A terme, les applications sont infinies. Ce n’est qu’une question de développement. Mais il est d’ores et déjà possible de créer des conférences virtuelles, d’échanger des documents, en intégrant des outils tels que SharePoint, par exemple.
Basile Segalen, envoyé spécial de L'Atelier à Monaco

Haut de page

7 Commentaires

Fred, les capacités de 3dx ou teleplace ou autres n'ont rien à voir avec un metavers, ce qui soit dit en passant les handicapera pour des projets à moyenne et longue portée. Que cela soit en espace technique ou en finalité l'on trouve beaucoup de 3D qui sont basés sur des habillages et non sur la construction de lieu et de communauté.Le genre de chose et qui parait moderne seulement aux momies du CA ou des DSI.Concernant les besoins et moyens d'espace 3D, voir les détails chez Avi par exemple qui n'a plus grand chose à démontrer dans le domaine de la virtualisation 3D pro-public ou semi public. Et ceci à l'échelle mondiale.

Soumis par naofan Teardrop (non vérifié) - le 10 février 2010 à 09h57

Sujet interessant, mais ....
Second Life (LL) est le fournisseur le plus en retard dans ce domaine. Les solutions comme celles de 3DXplorer (éditeur franco-américain)ou de Teleplace ou encore proton media offrent ces possibilités depuis long temps. Ce n'est pas un hasard si la seule référence de SL dans ce domaine est IBM qui en est le fournisseur, alors que les fournisseurs cités ont des références comme Dell, Cap Gemini, BP, chevron, etc...

Soumis par Fred C (non vérifié) - le 08 février 2010 à 21h19

Linden Lab est peut être le plus en retard sur la partie professionnelle de l'application mais il a l'avantage d'avoir une application testée par près de 20 millions d'utilisateurs depuis son lancement.

Il eut été, c'est vrai, assez long de citer les 1300 entreprises qui utilisent Second Life (the Grid) en public ou privé comme par exemple Cigna, Ernst & Young, Dell, La Nasa, Michelin, Manpower, Schneider Electric, Cisco, Amazon...

Participent à la béta de SL Enterprise des sociétés comme IBM, Northrop Grumman, Naval Undersea Warfare Center, DefenseWeb Technologies, Case Western Reserve University, The New Media Consortium, entre autres...

Dernier point important , le lancement parallèle au premier trimestre 2010 de Second Life Work Marketplace™, une place de marché dédiée aux entreprises. Elles pourront acquérir et échanger des applications ou des biens virtuels spécifiques au cadre du travail. Rejouissez vous donc !

Soumis par Helene Zuili (non vérifié) - le 09 février 2010 à 01h37

Quand à savoir si linden-lab peut s'implanter sur le marché pro. C'est pour l'instant dur à dire vue les défis que cela représente et surtout l'ampleur des demandes et les besoins. Ce qui laisse déjà augurer d'une chose, c'est qu'il y a de la place pour tout le monde.

Soumis par naofan Teardrop (non vérifié) - le 10 février 2010 à 10h01

A chacun de trouver la solution qui correspond à son besoin et non pas écouter les bê..... des gens du marketing. Y compris ceux travaillant pour les gens de Lindens qui font plus de mal que de bien à ne pas se renseigner avant de parler sur qui est encore présent ou pas et qui a publié ou pas des cr d'expérimentation.

Soumis par naofan Teardrop (non vérifié) - le 10 février 2010 à 10h02

Ici on parle Intranet Entreprise (lire le titre). Donc les millions d'utilisateurs individuels SL, et les milliers d'entreprises ayant essayé SL avec l'espoir de faire du chiffre, aussi nombreux qu'ils soient, ne sont pas concernés par le sujet.

Je confirme que le produit Intranet de LL dont vous parlez n'a absolument aucune référence et annoncer que la 3D virtuel en Intranet est nouveau n'a pas de sens (désolé d'être direct, mais c'est un fait). D'autres le font mieux et depuis plus long temps.

Ce qui me dérange, c'est faire du Buzz, et la poudre aux yeux , dans les mondes virtuels qui servent à rien à part s'amuser. C'est ce type d'articles qui ont couté cher à cette industrie qui voit disparaitre des Metaphase, des Forterra, et des Wonderland régulièrement.

Ce que j'aime bien dans 3DXplorer et Teleplace est qu'ils ont juste le nécessaire de la 3D pratique pour une collaboration en ligne, et se sont débarrassés des gadgets, qui sont même un problème dans une utilisation en intranet d'entreprises.

Soumis par Fred C (non vérifié) - le 11 février 2010 à 00h33

La télé-présence intranet est effectivement un vrai sujet, mais il me semble qu'il y a aujourd'hui les projets se concentrent plus sur la télé-présence "reelle" (visio évoluée) que "virtuelle".

Soumis par will (non vérifié) - le 19 avril 2010 à 16h21

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas