Des entreprises soucieuses de protection pour adopter le cloud

Par 13 juillet 2010
Mots-clés : Digital Working

Pour rassurer les professionnels qui ont des appréhensions en termes de sécurité et de protection des données, le Gartner a mis au point une convention sous forme de règles à suivre.

"Si les services dans les nuages sont banalisés, les prestataires doivent offrir des garanties plus concrètes aux clients", explique Daryl Plummer, vice-président chez Gartner. Lors d'un conseil spécial sur le sujet réunissant entreprises et experts, le cabinet a mis au point six règles à suivre présentées comme des droits, et un devoir. Cela afin de rassurer les entreprises et les engager à adopter des solutions en cloud. Mais aussi d'assurer de bonnes relations entre fournisseurs et clients. En tête de liste, figure le droit pour les consommateurs de conserver la propriété, l'utilisation et le contrôle de leurs propres données. Le conseil préconise d'intégrer dans le contrat qui lie les fournisseurs de cloud computing et les clients une mention quant à l'avenir des données si le prestataire venait à ne plus fournir les services prévus. Comme lors d'une faillite ou de la vente à une autre société, par exemple.
Multiplier les garanties auprès du consommateur
En terme de capacité, le Gartner explique que les fournisseurs ne doivent pas uniquement fournir des garanties de délais d'exécution. Mais également améliorer l'explication des procédures en cours aux consommateurs. Dans le même sens, l'équipe de professionnels préconise aux fournisseurs de mettre en place un système de préavis lors de l'arrêt momentané du système, par exemple, pour cause d'amélioration ou de changement. Voire d'offrir un droit de regard au client sur le moment de l'interruption, afin de ne pas perturber son activité professionnelle. Autre droit important cité par le conseil : donner aux futurs clients une vision à long terme de ce qu'implique techniquement et financièrement le passage aux services dans les nuages – contraintes techniques et exigences des services proposées.
Fournir aux clients une vision à long terme techniques et financières
En terme de sécurité, le conseil mise sur l'amélioration de la compréhension du système de sécurité du Cloud Computing. "Car si le danger peut provenir de la technologie, il s'accentue par le biais d'une mauvaise utilisation", souligne l'étude. Une explication valable également pour les exigences légales des pays dans lesquels opèrent les fournisseurs. Seul devoir défini par le conseil : les fournisseurs et les consommateurs doivent définir et s'accorder sur la "bonne" utilisation des licences de logiciels. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas