Les entreprises vont vouloir un Internet professionnel.

Par 10 mai 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Chef du département Communication et information à l'INPI, Serge Chambaud estime qu'un Internet professionnel, sécurisé et payant, verra le jour à moyen terme car le réseau actuel offre peu de gar...

Chef du département Communication et information à l'INPI, Serge Chambaud
estime qu'un Internet professionnel, sécurisé et payant, verra le jour à
moyen terme car le réseau actuel offre peu de garanties aux entreprises.
En soulignant que les utilisateurs hésitent à communiquer leur numéro de
carte de crédit en ligne et que les délais de livraison ne sont toujours
pas assurés, il affirme "aujourd'hui on ne peut pas faire de commerce sur
Internet. C'est un peu le souk. Vous vous promenez sur un marché et vous
achetez quelque chose qui vous plaît. S'il y a un problème, vous revenez
le lendemain pour essayer de l'échanger, sauf que souvent le commerçant
n'est plus là".
Une clarification s'avère nécessaire face à ces incertitudes qui, selon
lui, freinent le commerce électronique. "L'Internet grand public avec son
côté libertaire va rester. Mais à côté, il y aura dans quelques années un
Internet professionnel sécurisé. Les conditions d'accès seront différentes
et il faudra bien entendu payer. Dans le domaine du business-to-business,
il y a une demande".
Un tel projet peut voir le jour, selon lui, à l'échelle de l'Union
européenne "il faudrait une prise de conscience au niveau européen pour
reprendre l'initiative sur ce terrain des technologies de l'information.
Avec un tel outil, l'Europe aurait plus de poids pour discuter avec les
Américains".
(Information Reuters - 10/05/1999 parue dans Yahoo ! France)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas