L'éolienne n'est pas empêchée de tourner en rond

Par 18 août 2008

Les unités de production d'électricité utilisant la force motrice du vent sont victimes de leur succès. Ou font leur crise de croissance. Bref, les polémiques s'enchaînent. Pas question ici de parler du rendement énergétique, qui serait mauvais selon un rapport de l'institut Montaigne. Non, il s'agit plutôt de parler d'une nuisance qui concerne plus les usagers : le bruit. L'Ademe le précise : "les éoliennes de première génération l'étaient [bruyantes, Ndlr]. Elles sont de plus en plus silencieuses, grâce à des perfectionnements techniques : diminution de la vitesse de rotation des pales, engrenages de précision silencieux, montage des arbres de transmission sur amortisseurs, capitonnage de la nacelle (...) Quoi qu'il en soit, le niveau sonore des éoliennes modernes est peu perceptible à quelques centaines de mètres".

Les chercheurs sont sur le pont, à l'instar de l'institut allemand Institut für Werkzeugmaschinen de la constellation des Fraunhofer. Ceux-ci préparent un système d'atténuation actif du bruit, capable de s'adapter à la fréquence du son généré par l'éolienne, quelque soit la vitesse du rotor. Ledit système - un périphérique de contrôle couplé à des capteurs - fonctionne comme les casques audio que l'on retrouve dans les avions : il produit des vibrations négatives, soit un "contre son". Avec la solution du Fraunhofer, les vieilles éoliennes peuvent donc continuer à tourner sans exaspérer le voisinage. Qui peut chanter avec Björk : "It's, oh, so quiet"...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas