Ericsson annonce un résultat imposable en chute de 35 %.

Par 25 octobre 1999
Mots-clés : Digital Working

Au troisième trimestre 1999, l'équipementier de télécommunications suédois Ericsson a réalisé un chiffre d'affaires de 9,73 milliards de couronnes suédoises, en hausse de 10 % par rapport à la mêm...

Au troisième trimestre 1999, l'équipementier de télécommunications suédois
Ericsson a réalisé un chiffre d'affaires de 9,73 milliards de couronnes
suédoises, en hausse de 10 % par rapport à la même période de 1998 et un
résultat net de 2,6 milliards de couronnes, en baisse de 16 %.
Sur les neuf premiers mois, le chiffre d'affaires s'élève à 141,65
milliards de couronnes (+ 13 %) et le résultat net à 7,907 milliards de
couronnes, contre 12 milliards un an plus tôt, soit une chute de 35 %.
Selon le groupe, ce mauvais résultat s'explique par une diminution des
marges sur les téléphones portables et par les coûts de la restructuration
engagée au début de l'année. De plus, le groupe souffre toujours de
retards accumulés dans le développement de nouveaux modèles de téléphones
portables.
En revanche, au troisième trimestre, la division infrastructures a réalisé
un chiffre d'affaires de 34,89 milliards de couronnes, en progression de
23 %. Représentant 69 % du chiffre d'affaires total d'Ericsson, ce secteur
a réalisé sur les neuf premiers mois de l'exercice un chiffre d'affaires
de 99,2 milliards de F, en hausse de 43 %.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas