Ericsson stoppe la fabrication des portables.

Par 29 janvier 2001

Le groupe suédois vient d’annoncer qu’il allait externaliser entièrement sa production de terminaux. Ses usines en Malaisie, au Brésil, en Suède, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis seront vendues, pou...

Le groupe suédois vient d’annoncer qu’il allait externaliser entièrement
sa production de terminaux. Ses usines en Malaisie, au Brésil, en Suède,
au Royaume-Uni et aux Etats-Unis seront vendues, pour un montant non
dévoilé, à Flextronics, une société spécialisée dans la sous-traitance de
produits électroniques comme les téléviseurs ou les ordinateurs.
Près de 4 200 employés d’Ericsson rejoindront, à compter du 1er avril
2001, Flextronics. 600 employés en Suède et moins de 100 au Royaume-Uni
seront licenciés.
Fin 2001, la division terminaux d’Ericcson emploiera 7 000 salariés,
contre 16 800 fin 2000.
Représentant encore 20 % des ventes d’Ericsson, la division mobiles a
enregistré en 2000 une perte de 1,8 milliard d’euros, alors que les ventes
de l’ensemble du groupe ont progressé, au cours de la période, de 27 % (31
milliards d’euros). Le résultat avant impôts s’élève à 3,3 milliards
d’euros, en hausse de 75 %. La croissance en 2001 ne devrait être
toutefois que de 15 à 20 %, contre plus de 20 % prévus initialement.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 29/01/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas